LA RENTREE UNIVERSITAIRE 2017/2018

C’est Monique Denux , seconde adjointe au Maire qui en charge, depuis l’élection de Danièle Hérin à la députation, l’enseignement supérieur en plus de sa délégation à   l’enseignement scolaire, à la réussite éducative,  et à la restauration scolaire.

Avec sa nouvelle Directrice pour l’enseignement supérieur, Isabelle Hugues, elles ont organisé hier la Rentrée universitaire 2017/2018 et la nuit des étudiants du Monde.

Participait a cette organisation, Audrey Duton conseillère Municipale déléguée à la jeunessse

Tout cela s’est passé Salle Joe Bousquet ou étudiants, professeurs ont écoutés ( d’une oreille parfois trop distraite pour les étudiants) les message du Maire, de l’Adjointe à l’enseignement supérieur et des étudiants eux même.

Les élus municipaux sont venus en nombre pour cette rentrée Universitaire

Les élus municipaux sont venus en nombre pour cette rentrée Universitaire

Reportage :

Mot de bienvenue du Maire Gérard Larrat

Mot de bienvenue du Maire Gérard Larrat

Ce fut ensuite le tour de Madame Denux   deuxième adjointe de prendre la parole

Ci après le contenu de son intervention

dsc_0660

Bonsoir à toutes et à tous,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Hautes Autorités

Mesdames et messieurs les professeurs

Chers Collègues,

Je constate que cette année vous êtes très nombreux puisque vous avez été plus de 450 à répondre à cette invitation.

Ce qui nous emmène d’ores et déjà à repenser, à imaginer pour l’année prochaine une autre formule, une autre proposition pour accueillir le plus  grand nombre possible de jeunes dans l’esprit de la charte de la Nuit des Étudiants du Monde.

Je ne manquerai avec mon Service de venir vers vous, avant l’été, pour trouver avec vous une idée originale qui pourrait vous satisfaire.

Car cette soirée est avant tout la vôtre.

Je tiens en préambule à souligner et insister sur la forte volonté de la Municipalité qui est celle de favoriser et de vous permettre d’effectuer vos études supérieures dans de bonnes conditions et aussi de vous accompagner au mieux dans votre vie d’étudiant.

La rentrée universitaire est un moment marquant une vie étudiante.

Pour certains d’entre vous, il s’agit de commencer la première page d’une histoire nouvelle, de votre histoire.

Pour d’autre, cette histoire est presque arrivée à son terme avec l’ouverture prochaine vers une vie professionnelle.

Enfin, pour un certain nombre d’entre vous, votre histoire va peut-être se poursuivre avec l’envie de continuer encore plus loin dans les études.

Cette rentrée universitaire que la Municipalité a initié en 2014 a pour but de vous permettre, étudiants, Chefs d’établissement, Enseignants de vous rencontrer, de vous connaître, d’échanger, d’élargir votre Univers.

Ces échanges sont aussi pour nous, Responsable de la Ville, le moyen

– Pour mieux vous comprendre, comprendre vos besoins, votre réalité et faciliter votre intégration dans notre ville,

 – Vous faire connaître la vie locale, le tissu associatif et

– Peut-être construire ensemble des possibles.

Cet événement conforte donc la place des jeunes dans la ville en tant que citoyens, citoyens de notre ville et parties prenantes du bien vivre à Carcassonne et

En même temps affirmer notre souhait de structurer notre ville en tant que Site Universitaire de la Région Occitanie

Nous croyons dans les potentiels et l’avenir de « Carcassonne Ville Etudiante » dynamisée par sa jeunesse. Une jeunesse qui pourra trouver ici :

– Confort,  convivialité, solidarité, avec un accompagnement adapté à la vie étudiante

– Avec une proposition conséquente de formations supérieures connectées aux possibilités offertes par le bassin d’emploi,

– Et des préparations  aux concours de diverses Ecoles.

Aujourd’hui nous avons une quarantaine de formations dans 17 établissements.

La Municipalité est et sera plus encore à vos côtés pour construire avec vous une Ville étudiante au cœur de notre grande région.

Pour finir, Je tiens à remercier le Domaine de Lorgeril qui a soutenu l’organisation de cette rentrée universitaire en nous fournissant du vin de leur domaine  et le lycée Charles Cros pour la préparation du buffet qui nous attend après cette cérémonie

Merci à vous tous

La parole à Audrey Duton déléguée à la jeunesse : Maintenant, nous allons appeler les représentants d’étudiants qui l’ont souhaité afin qu’ils nous présentent brièvement leur structure d’enseignement, leur projet, leur motivation.

La parole à Audrey Duton déléguée à la jeunesse :
Maintenant, nous allons appeler les représentants d’étudiants qui l’ont souhaité afin qu’ils nous présentent brièvement leur structure d’enseignement, leur projet, leur motivation.

  • J’appelle en 1er lieu les représentants du Lycée agricole de Charlemagne, Lilian, Géraldine, Alizé, Sophie ou Léa qui vont nous régaler aussi tout à l’heure avec leur production viticole.
  • Merci à Zoé et Guillaume de l’Ecole préparatoire aux Beaux-Arts de nous rejoindre
  • Merci à Darlène de l’école préparatoire aux concours sanitaires et sociaux de l’IFAQ Carcassonne de nous rejoindre
  • Merci à Léa, Emma et Florian de l’école préparatoire aux concours sanitaires et sociaux du Lycée Emilie de Rodat de nous rejoindre
  • Merci à Aurélie du Lycée Jules Fil de nous rejoindre
  • Merci à Axel, Carlie et Éléa du Lycée Paul Sabatier de nous rejoindre
  • Merci à Agathe et Riad du lycée saint Louis/Stan de nous rejoindre
  • Merci à Jeanne et Gaspard, stagiaires à l’AFPA de nous rejoindre
  • Merci à Julie et Léo du CFPB de nous rejoindre
  • Merci à Quentin et Aymeric de l’ESPÉ, faculté d’éducation de nous rejoindre
  • Merci à Lisa, Romane, Dylan, Nicolas, Lucas et Tanguy de l’IUT STID de nous rejoindre
  • Enfin, Merci à Claire, Emilie, Sarah et Thibault de l’IUT TC de nous rejoindre.

Les Participants ont été invité au buffet préparé par les élèves du Lycée Charles Cros , le tout arrosé par les vins de la cave du Lycée Charlemagne et du Domaine De Lorgeril
La nuit s’est poursuivie très tard au Chapeau Rouge.

XIXème ASSISES DU TOURISME DE L’AUDE

A 9h15 ce matin se sont ouvertes au centre de Congrès du Dôme, les assises départementales du tourisme organisées par la Chambre de Commerce du département .

dsc_0638dsc_0639

Isabelle Chesa a représenté  le Maire de notre ville Gérard Larrat, et a fait part du message de la ville sur le Thème  » Le Tourisme, l’affaire de Tous ».

Ci dessous le texte de l’Intervention

dsc_0643dsc_0641

Mesdames et Messieurs les élus,

Messieurs les Présidents de la CCI d’Occitanie et de l’Aude,

Mesdames et messieurs,

En premier lieu, je vous demande de bien vouloir excuser Gérard Larrat qui est retenu ce matin et regrette de ne pouvoir partager ce moment avec vous.

Il vous souhaite de fructueuses et constructives Assises pour affirmer le Tourisme comme levier d’attractivité de notre territoire.

Il m’a confié le message qu’il souhaitait vous délivrer pour une compétence à laquelle il est très attaché,  comme en témoigne, notamment, son implication pour le classement de la Cité au Patrimoine de l’UNESCO.

Dans cet esprit, il convient de remercier le Président Ballester pour son accueil, ainsi que toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés pour que ces assises soient une réussite. Nous savons tous le travail que cela nécessite.

Je tiens à remercier également toutes les personnes qui se sont déplacées pour cette participation ce matin, en ouvrant symboliquement les 19èmes Assises départementales du Tourisme de l’Aude dans ce superbe équipement qu’est le Centre de Congrès de Carcassonne en fonctionnement depuis juin 2017.

Permettez-moi de dire quelques mots de cet équipement modulable en plusieurs configurations avec une capacité d’accueil maximale de 1.600 places.

C’est aujourd’hui une des salles les mieux équipées de France en matière d’audiovisuel et de nouvelles technologies.

C’est surtout un équipement rare en centre-ville avec des parkings de proximité en nombre qui permet une circulation des congressistes en cœur de ville.

Le premier effet structurant révèle que cette ouverture vers le tourisme d’affaires, favorise la fréquentation des commerces de centre-ville, à des périodes de moyenne et basse saison.

Second effet structurant, les plus de  500 000 euro déjà générés par la fréquentation du centre de congrès, rémunérant ainsi l’équipement public, mais aussi et principalement les entreprises privées du secteur créatrice d’emploi.

Exploiter le tourisme d’affaires à Carcassonne est une véritable opportunité.

Le positionnement de Carcassonne et du département de l’Aude au centre de la région Occitanie, permet d’engendrer une augmentation des rencontres professionnelles de toutes tailles et de tous genres, apportant ainsi une plus grande visibilité de la Destination Carcassonne, au sens élargi.

Pour autant, nous sommes bien conscients que nous ne devons pas en rester là pour que dans sa structuration régionale, la « Destination touristique Carcassonne », étende sa zone d’influence au travers de la dynamique de protection et de valorisation du patrimoine fortement engagée par la Ville de Carcassonne.

La volonté publique d’assurer une découverte du patrimoine s’affirme à la fois dans des mesures de protection et de valorisation des biens séculaires, dans leur entretien, leur animation, la réinvention de leurs usages.

Les riches patrimoines bâtis et naturels de la commune de Carcassonne sont entretenus et mis en valeur par des efforts très conséquents et constants de la part de la Municipalité, depuis de nombreuses années.

Parallèlement nous procédons à des aménagements structurants et nous organisons une programmation événementielle longue et dense, bénéfiques à la qualité de vie des populations locales comme des touristes.

L’opération Reconquête de la Bastide Saint-Louis consiste en un dispositif de ravalement obligatoire des façades d’édifices publics et privés, de qualification des enseignes revalorisation de l’habitat.

L’interprétation du patrimoine se manifeste par des animations théâtrales de rue et autres initiatives didactiques à destination des publics locaux comme des touristes.

Le label Ville d’Art et d’Histoire attribué à Carcassonne en 2015 accorde à la Ville une reconnaissance qui lui a permis de renforcer son engagement dans le rééquilibrage du territoire entre Cité et Bastide, à travers une politique de médiation et d’animation forte, afin de rendre le patrimoine accessible à tous.

La Ville est en train de  créer un Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) dans le quartier historique de la Trivalle, qui aura notamment pour mission, via son animateur, de mettre en œuvre un programme d’actions comme des visites / découvertes, des conférences, des animations pédagogiques, des plaquettes d’information….

Le projet de l’Opération Grand Site (OGS) de la Cité de Carcassonne porté par la Ville de Carcassonne avec les collectivités territoriales (Agglomération, Département, Région) au sein du Réseau des Grands Sites de France s’inscrit totalement dans cette dynamique touristique.

Validé fin 2016 par la Commission Supérieure des sites, ce sont 20 millions d’Euros qui seront ainsi consacrés à la préservation et la valorisation de ce patrimoine.

Ce Patrimoine couvre 608 hectares, 2 sites inscrits au Patrimoine Mondial, et nombre d’ensembles classés pour devenir le quinzième site classé Grands Sites de France.

Le lancement du projet de Grands Sites d’Occitanie, autour de la notion de « zone d’influence » d’un site majeur, a pour objectifs d’organiser une mutualisation des marques, un enrichissement de l’offre, propice à une plus grande durée de séjour et à un allongement de la saison touristique.

Mais il ne suffira pas de s’agglomérer sous la marque Carcassonne, aussi forte qu’elle soit.

Il faudra travailler notre interprétation des sites et paysages, notre fluidité des transports, nos horaires d’ouverture, nos tarifs, pour que l’« effet d’ombrelle » autour de Carcassonne mais aussi plus largement à l’ensemble du département, soit optimisé.

L’adhésion au Dialogue Métropolitain de Carcassonne et de la Communauté d’agglomération, témoigne également de cette volonté politique d’engager une gestion moderne de ce patrimoine exceptionnel.

Là encore, c’est l’affaire de tous !

A Carcassonne la gestion du Tourisme existe depuis 1906 et l’expérience locale est essentielle.

En effet, les modifications législatives récentes ne doivent pas cacher l’exigence  d’un travail en progression de l’Office Municipal de Tourisme dans sa nouvelle approche de gestion du tourisme d’affaire, en travaillant en coordination avec les services de la Ville, notamment ceux du Patrimoine, de l’Urbanisme et du  Centre d’Interprétation de l’architecture et  du Patrimoine.

Elles doivent  s’entendre dans le sens de la complémentarité entre les statuts ; l’effet millefeuille est la conséquence de la loi et non du travail réalisé par les acteurs de terrain.

Plutôt que de travailler en parallèle, avant toute évolution des statuts, créons sur la ville une concertation politique avec les professionnels qui pourra s’étendre à l’ensemble du territoire et du département.

Une politique régionale de développement d’accueil et de promotion devra s’appuyer sur les acteurs locaux ; ce sont eux qui peuvent dire ce qu’il convient de faire.

C’est le principe de subsidiarité !

Néanmoins le pouvoir des initiatives a ses limites, et il demande aux professionnels d’être compétents, imaginatifs, ce qu’ils sont déjà, sans omettre de s’inspirer de ce qui se fait de mieux ailleurs, dans les territoires et les pays à vocation touristique.

La dynamique des Grands Sites d’Occitanie, certes encore à préciser, semble d’ores et déjà cohérente avec notre vision du tourisme, de la culture et des loisirs.

Sa mise en œuvre cependant nécessite de bien respecter les prérogatives de chaque institution, pour pouvoir mieux collaborer.

Pour que la cohérence des stratégies et la complémentarité des moyens s’appliquent, le Code du tourisme exige que nous nous coordonnions entre collectivités territoriales.

Les services consulaires ont toutes leurs places à nos côtés !

Oui, le tourisme est bien l’affaire de tous !

 A nous de savoir conjuguer nos efforts pour faire du tourisme une politique essentielle de l’attractivité de nos territoires et de notre département.

Il convient d’en organiser le développement.

Bon travail pour cette matinée de réflexions.

Je vous remercie pour votre attention.

 

 

LE DOCTEUR JACKY GUILHAUME RECOIT LA MEDAILLE DE CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL DU MERITE

Jacky Guilhaume, membre du conseil d’administration et membre  fondateur de notre association AMBITION CARCASSONNE, a reçu Samedi dernier les insignes de chevalier de l’Ordre National du mérite.

A

Il a demandé à Isabelle elle même titulaire de cette décoration de lui remettre cet insigne;

C’est au domaine de Fourtou, commune de Villalier, qu’entouré par sa famille et ses amis que cette cérémonie a eu lieu.

Cérémonie répond a un protocole précis, en Images et en Ecrits le déroulé de cette fin de matinée comme si vous y étiez.

Intervention de Mr Georges Lamilhaud président départemental de l’ONM

dsc_0566

Intervention D’Isabelle Chesa:

dsc_0574

Monsieur le Président départemental de l’ONM

Monsieur le Président du comité de Carcassonne

Chers compagnons,

Mesdames ,Messieurs ,Chers amis,

Mon cher Jacky,

Nous voici  ici avec  toi,  et toi seul pouvait réussir a réunir une assemblée aussi œcuménique.

Je crois ne pas trop m’avancer en disant que pour nous  tous c’est un grand plaisir d’avoir répondu a ton aimable invitation,  puisqu’il s’agit de t’honorer.

Peu d’entre nous savent à quel point tu mérites la décoration que tu vas recevoir.

En fait tu es le seul responsable de notre ignorance , car même si tu aimes parler et communiquer , tu t’exprimes sur tout, mais tu ne parles jamais de toi.

Nous  allons donc  le faire à ta place même si ta modestie légendaire doit  en souffrir …

De 1979 à 2009 tu exerceras 30 année durant , au centre hospitalier de Carcassonne la Fonction de Médecin Radiologue en secteur public puis en secteur privé.

 A ce titre en qualité de chef de service tu siègera à la commission médicale d’établissement.

Tu seras membre de la société Française de Radiologie ,association dont l’objectif est  de développer une expertise sur tous les sujets concernant l’imagerie et en assurer la diffusion.

En 2009 , et ce jusqu’en 2014 tu vas émigrer dans le Lauragais à Castelnaudary ,comme radiologue bien sûr,  pour  terminer ta carrière professionnelle.

Ta compétence et ta disponibilité seront reconnues tout au long de tes 35 années  de service actif .

Mais derrière le médecin connu et reconnu il y a l ‘homme généreux et disponible, il y a l’humaniste , qualités que tu vas mettre au service des autres par ton engagement associatif

Il y a aussi un caractère fort, ou un fort caractère , peu importe l’ordre, il y a un homme qui non seulement sait ce qu’il veut mais sait aussi ce qu’il ne veut pas. 

En 1993, après la révolution roumaine et la chute de Ceaușescu, la ville de Carcassonne, et son centre communal d’action sociale en lien avec le centre hospitalier, sous la bagnère de l association « enfant de Roumanie »  dont tu étais membre, part avec 2 camions pour un  convoi humanitaire en direction de la Roumanie,  tu en seras un animateur  efficace .

 L’engagement associatif  va être un des fil rouges de ta vie.

 Tour a tour ,

 Médecin des restaurant  du cœur de Carcassonne,

 Secrétaire puis trésorier du GEDAF, groupement départemental des associations d’aide aux familles,

 Secrétaire de l’association emploi et partage,

 Membre du conseil d’administration de l’UDAF  union départementale des associations familiales,

 Membre de l’association humanitaire  HAMAP et président d’une association familiale civique. 

Il était légitime que le travail colossal que tu as accompli dans ces différentes fonctions , et que tu poursuit encore aujourd’hui, et toujours de manière discrète,  trouve enfin  sa récompense

C’est Jean Claude Perez, que je suis heureuse de saluer  et qui souffrant ne peut assister à cette cérémonie, qui a pris l’initiative, alors qu’il était député, de te proposer et de finaliser le dossier auprès de l’ordre.

Qu’il en soit  grandement remercié.

Pour ce qui nous concerne mon cher Jacky, notre histoire est une longue histoire;

J’étais presque en barboteuse quand tu as rencontré un certain Raymond Chesa, s’était je crois en 1976;

Tu as vécu avec lui quelques aventures politiques qui ne s’oublient pas, a telle enseigne que tu seras de 1983, année de sa première élection, jusqu’en 1989, son adjoint aux affaires sociales , en compagnie d’ un autre  compère ici présent Michel Sampietro.

C’est peut être aussi a travers ce mandat que s’est affirmé ta fibre humaniste et sociale.

 Le temps a passé et en 2012 voila qu’avec Michel nous nous sommes retrouvés au sein de l’association  ambition Carcassonne, pour une collaboration affective, efficace , et précieuse de compétence et de sagesse.

Il ne serait  pas juste de terminer mes  propos sans associer ton épouse Françoise et ta famille  a ton travail; Françoise très engagée elle aussi  dans l’associatif  qui comme  beaucoup d’épouse supporte au sens propre et figuré son époux de mari…

Voila , mon cher Jacky, retracé brièvement et j’espère sans oublie, ta longue et riche carrière au service des hommes.

Je suis très honoré que tu m’ai demandé de te remettre cette distinction; 

Sache que cela me touche énormément et que j’en suis très émue , je le fais avec respect, amitié et affection,  je le fais aussi avec humilité  et avec un immense plaisir, car tout le monde sait ici à quel point tu l’as méritée.

Merci de votre attention.

Remise de la décoration

dsc_0579

dsc_0598

Intervention de Michel Sampietro

dsc_0591

Mon cher Jacky,

C’est avec beaucoup de plaisir que je prends la parole, pour t’adresser toutes mes félicitations d’obtenir cette distinction bien méritée, mais aussi pour relater une période de notre vie commune qui nous a permis de faire connaissance et de lier une amitié toujours présente dans ce long parcours.

Je vais parler d’un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaitre, l’année 1981, ou nous avons fait connaissance en adhérant à une même association.

Nos engagements respectifs nous ont amenés à être présents sur la liste de Raymond CHESA pour les municipales en 1983, et nous fûmes élus sur cette même liste. Tu as été désigné pour être Maire adjoint aux affaires sociales, et je le fus pour être Maire adjoint aux finances.

J’ai souvenir que notre première grande mission nous fut confiée par Raymond CHESA pour mettre en place trois centres sociaux qui n’existaient pas sur la ville, à Grazailles, à la Conte et au Viguier, centres sociaux qui sont d’ailleurs toujours en place.

Ce fut un travail de longue haleine qui nous prit beaucoup de temps et d’énergie, et notre complicité et notre présence pour remplir cette tache fut tel, que nos collègues et amis nous avaient surnommés « les Dupont ». Nous ne saurons jamais qui avait le « T » et qui avait le « D », mais l’anecdote vaut d’être rappelée pour dire que depuis longtemps tu es dévoué pour la cause collective.

Je sais et je me dois de rappeler également tes divers engagements dans la vie des associations à vocation familiale, notamment aux C.A. de l’UDAF, du GEDAF et d’Emploi et partage, mais aussi des restaurants du cœur et autres.

Le noble métier de Médecin radiologue que tu as exercé au centre hospitalier, permet de comprendre que tu as eu une vie bien remplie, ainsi qu’une une retraite bien méritée, mais Jacky sache que nous avons encore besoin de toi pour aider à la cause associative, d’abord parce qu’il faut toujours rester actif, mais également parce que ton expérience et tes connaissances restent indispensable au service que tu portes à ce milieu associatif fréquenté.

Aujourd’hui, le collectif des médaillés de l’Ordre National du Mérite s’est enrichi d’un nouveau membre qui fait honneur à la distinction.

Intervention de Jacky Guilhaume

dsc_0606

Mesdames messieurs mes chers amis,

Le discours de réponse que je dois faire obéit à des règles que je ne transgresserai pas mais qu’il me soit permis d’être bref afin de ne pas retarder nos agapes.

Commençons par les remerciements.

Ma chère isabelle les propos aimables et élogieux que tu viens  de tenir à mon

endroit me touchent infiniment. Ma reconnaissance est profonde pour le grand honneur que tu me fais en me remettant la distinction de chevalier de l’ordre national du mérite.

Je remercie aussi mon ami Michel Sampietro pour avec qui j’ai des relations anciennes et privilégiées.

Qu’il me soit permis de remercier JC Perez et sa charmante attachée parlementaire notre amie Anne qui ont œuvré à cette distinction. Au travers d’eux j’ai aussi une pensée pour  Me Touraine  Ex Ministre de la santé ainsi que Me Rossignol Ex-Ministre de la famille qui m’ont accordé le titre de chevalier de l’ordre national  du mérite.

Lorsque vous m’avez appelé mon cher Jean-Claude pour m’annoncer la nouvelle, j’avoue avoir été surpris  d’être distingué pour une carrière au demeurant banale. Je sais la part que vous avez pris à cette nomination. J

e remercie mes amis qui me font l’honneur d’être  présents.

Si vous êtes là aujourd’hui, c’est qu’à un moment ou à un autre nos chemins se sont croisés et que vous avez participé par vos compétences, vos idées, votre soutien, à la construction de ce parcours qui me vaut récompense.

J’aurai une pensée plus particulière pour ma famille et pour nos anciens, mon beau-père 96 ans et son frère 98.

J’excuserai ceux de mes amis qui pour des raisons professionnelles, familiales ou médicales n’ont pu être avec nous.

Je le dis souvent tout homme d’un certain âge a forcément vécu plusieurs vies, il a un passé et parfois un passif. Je souhaite n’avoir que le premier et le découperai en 4 périodes.

La première période de ma vie, ce sont mes années en Algérie où je suis né. J’y ai vécu douze années heureuses entre un père militaire souvent absent et une mère vigilante et possessive. J’ai dans la mémoire ces étendues de sable mordoré se déplaçant sans cesse au gré des vents et ces immensités arides et caillouteuses du reg se confondant à l’horizon dans une lumière éblouissante ainsi que les quatre plantes qui ont bercé mon enfance, l’amandier, le figuier, le palmier dattier et le cep de vigne.

Je pense aussi à mes camarades de classe et de jeux, Driss, Ohayion, Charley, et bien d’autres dont la trace tend à disparaître avec le temps. C’était le vivre ensemble avant l’heure ce vivre ensemble que nous avons tant de mal à construire aujourd’hui.

Certes nous étions en guerre, « les évènements » comme on les nomme pudiquement, et bien des fois j’ai été réveillé en pleine nuit pour aller dans un lieu plus sur alors que tonnait le mortier.

En Juin 1962 nous avons eu 48h pour emballer notre viatique et partir en convoi militaire vers Bône, Annaba aujourd’hui. Mon père avait son quartier général sur la plage en un endroit que les locaux appellent la villa Chadli. J’y ai vécu un été merveilleux et insouciant comme de longues vacances au bord de mer et en Septembre 1962 nous sommes partis.

Je n’ai pas de rancœur de cet épisode de ma vie et je suis revenu sur les traces du passé en 2005 accompagné d’une amie algérienne et de deux médecins de l’hôpital Mustapha d’Alger.

La seconde période de ma vie est celle des études. Arrivé en France à Saint-Affrique j’ai connu mon premier hiver rigoureux que nous avons vécu autour d’une cuisinière qui dispensait une chaleur rare. Je me souviens d’un paysage verdoyant en été et des stalactites de glaces qui balisaient la route en hiver.  Ce nouvel environnement m’est resté en mémoire et je l’ai revu plus tard avec plaisir. J’ai passé mon CEP à Saint-Affrique, mon BEPC à Millau et l’oral à Rodez en 1963.

La suite de mes études se fera au gré des casernements, après Saint-Affrique et le lycée à Montauban, la faculté à Toulouse. J’ai été reçu à l’internat des hôpitaux en 1972, puis au clinicat en 1976. Je suis Lauréat de la faculté, Médaille d’or de l’université et Lauréat d’une bourse d’étude Kodak qui m’a permis d’aller découvrir l’Amérique en 1978, au Cook Conty de Chicago célèbre depuis la série « urgences ». Je suis revenu plusieurs fois aux USA depuis profitant du fait que notre fille vit et travaille au Canada et je suis toujours impressionné du sentiment de puissance que ce pays dégage. J’en profite ici pour saluer les amis canadiens qui ont accompagné Mélanie.

Ma troisième période est celle de l’engagement professionnel et politique que je séparerai.

Sur le plan professionnel j’ai été radiologue au centre hospitalier de 1979 à 2009. Cet exercice professionnel a connu des hauts et des bas. J’ai eu des rapports souvent conflictuels avec une administration rigide et peu compréhensive. J’ai été membre de la SFR et à ce titre membre de la commission technique régionale qui détermine les niveaux d’équipement des territoires de santé. Ceci explique peut-être cela.

J’ai exercé en public et en privé des 2004 et terminé ma carrière de 2009 à 2014 au Centre hospitalier de Castelnaudary où je garde de nombreuses amitiés.

Sur le plan politique je me suis engagé en 1976 à la création du RPR et j’ai milité dans la section des Minimes à Toulouse. A Carcassonne j’ai fait connaissance de R Chésa duquel j’ai été très proche une dizaine d’années ce qui explique les liens étroits que j’ai avec Isabelle. J’ai même été son adjoint aux affaires sociales. Nos conceptions politiques, ce qu’on appelle nos valeurs se sont éloignées à partir de 1986 où un courant libéral a traversé le RPR. C’était l’époque de la première cohabitation celle de l’externalisation des activités et je pensais et pense toujours qu’une entité publique n’a de raison d’être que par les services qu’elle propose aux citoyens et c’est pourquoi je milite pour une simplification du mille-feuilles administratif.

Aujourd’hui je pense toujours qu’il faut croire en la politique, qu’il faut lui redonner ses lettres de noblesse à l’heure ou beaucoup s’en détournent et la décrient. Il faut la faire exister comme une activité utile, juste, honorable et au service des citoyens. Je suis heureux  que l’on  donne plus de place aux femmes car je suis sûr qu’elles apporteront une vision différente dans les débats et les relations humaines.

Je remercie Raymond Chésa de m’avoir fait découvrir au travers des activités que j’ai exercées les difficultés sociales d’une partie de la population ce qui m’a obligé à me former et j’ai poursuivi dans cette voie ce qui me vaut l’honneur que vous me faites.

Sur le plan social, nous avons avec quelques amis dont certains sont dans la salle fait un convoi humanitaire en Roumanie en 1993 puis j’ai été le médecin des Resto du Cœur jusqu’à ma nomination à Castenaudary. Je suis membre du GDAAF depuis son origine en 2009, je suis secrétaire d’Emploi et Partage et membre du CA de l’UDAF et depuis 3 ans membre de l’association humanitaire HAMAP.

Sur le plan social je suis un tenant de l’économie sociale et solidaire. Je rappellerai qu’elle pèse plus de 15% en Aude et même si cela doit étonner certains je rappellerai que c’est un des rares secteurs créateurs d’emplois. Je suis pour aider ceux qui veulent s’investir dans la vie de notre société et j’ai de nombreuses amitiés dans ce monde souvent décrié et qualifié par certains de privilégié.

Telles sont brossées à grands traits mes périodes passées. Être membre de l’ONM   sera probablement ma cinquième période et en aucun cas une fin en soi. Je pense m’investir dans la commission sociale de l’ONM, une continuité en quelque sorte toujours  guidé par cette idée : « penser que le monde d’aujourd’hui est parfait est une utopie, penser que le monde demain sera parfait est une espérance »

Mes amis je mesure aujourd’hui  le privilège qui est le mien, et à quel point cet honneur dépasse mes seuls mérites.  Je ne peux le recevoir que comme un hommage rendu à ceux qui m’ont accompagné et à vous tous qui m’entourez ici.  Cette distinction est aussi la vôtre.  Elle est pour moi, un formidable encouragement, à ne jamais baisser les bras, à toujours avancer même dans les combats difficiles et dans la vie.

Mes amis je vous dis du fond du cœur merci, merci d’avoir répondu positivement à mon invitation, je suis touché par votre présence nombreuse, je pense qu’il est temps de de clore ce discours, de remercier notre hôte E Péchadre et notre traiteur F Munos et de nous consacrer à notre collation.

 

 

 

 

 

 

 

LES PARAS DU TROIS FETENT LA SAINT MICHEL

st-nazaire-carcasonne

ecusson-du-3111Dès 8h30, dans la basilique St Nazaire à la cité de Carcassonne  les paras du 3ème régiment de parachutistes de l’infanterie de Marine, accompagnés de leurs anciens ont fété la Saint Michel et ont assisté à la messe au terme de laquelle les centaines de militaires rassemblés dans l’église ont chanté avec ferveur  la prière du parachutiste.

Le saviez-vous ? Derrière beaucoup de coutumes, usages, traditions et expressions militaires se cachent bien souvent des anecdotes insolites, amusantes ou historiques. Alors pour étoffer votre culture générale et briller le matin devant vos collègues à la machine à café, plongez-vous dans notre rubrique du mercredi. Aujourd’hui, la rédaction revient sur l’homme qui se cache derrière la belle et émouvante prière du para : André Zirnheld.

 Né le 7 mars 1913 à Paris dans une famille alsacienne, André Zirnheld perd son père à l’âge de 9 ans. Licencié de philosophie, il enseigne en 1937 au Lycée Carnot à Tunis. Au lendemain de l’armistice du 22 juin 1940 qu’il n’accepte pas, il rejoint la France libre en passant par la Palestine britannique.

En mai 1941, il suit les cours de l’école d’élèves officiers de Brazzaville. A sa sortie, il choisit de servir chez les parachutistes des Forces françaises libres. En mars 1942, il rejoint le French Squadron intégré à la Special Air Service (SAS) Brigade, une unité des forces spéciales britanniques.

En juillet 1942, en Égypte, durant un raid sur l’aéroport de Sidi-Haneish, il est blessé lors d’une attaque de bombardiers allemands et décède le 27 juillet des suites de ses blessures. André Zirnheld est fait Compagnon de la Libération le 1er mai 1943 à titre posthume.

Dans ses affaires personnelles, on retrouvera un carnet sur lequel il avait écrit plusieurs poèmes dont un texte rédigé en 1938 et que les parachutistes ont choisi pour en faire leur prière. Nombre d’entre eux la décrivent comme ayant suscité ou raffermi leur vocation.

Défilé du 14 juillet 2017

Défilé du 14 juillet 2017

Plusieurs personnalités se sont associés a cette traditionnelle célébration, dont Le Maire Gérard Larrat , Isabelle Chesa sa première adjointe , et Magalie Bardou adjointe et déléguée aux affaires militaires.

Par la suite , une prise d’armes et un défilé militaire , ont eu lieu dans la cour de la caserne.

ecusson-du-3110

LABEL RESEAU FRANCAIS DES VILLES DE SANTE

dsc_5141

Carcassonne sera certainement la 85ème commune Française à intégrer le réseau Français des villes de Santé de L’organisation mondiale de la santé (OMS)

Présentation et déroulé des actions :

Le Conseil Municipal, dans sa séance du 9 mars dernier, a pris une délibération actant la volonté de la Ville d’adhérer au Réseau Français des Villes-Santé de l’Organisation Mondiale de la Santé et autoriser Monsieur le Maire, si l’adhésion de Carcassonne venait à être acceptée, de signer la Déclaration d’Athènes, rappelant les engagements auxquels chaque ville-membre doit se soumettre.

Le dossier de candidature a été adressé le 6 juillet dernier, à la présidence du Réseau, à Rennes, avec d’une part, un courrier de Monsieur le Maire, mettant en exergue les raisons motivant notre demande d’adhésion et d’autre part, un dossier présentant les multiples actions et les orientations de la Ville dans le cadre d’un programme local Villes-Santé.

La Ville s’est vue informer, au printemps dernier, qu’elle faisait partie des 5 villes françaises retenues, susceptibles d’intégrer le Réseau et qu’elle était invitée à passer un entretien d’adhésion au Réseau au mois de septembre, ultime étape pour intégrer cette structure.

Cet entretien a eu lieu le jeudi 14 septembre, à la Communauté Municipale de Santé de Toulouse, en présence d’un jury composé de sept personnes de villes-membres.

Le Docteur Geneviève PICHARD, élue en charge de la Santé, a présenté, durant près d’une demi-heure, les raisons motivant notre adhésion, et les actions que nous mettons en place sur la Ville en matière sanitaire.

Docteur Geneviève Pichard (en noir) au coyé de ses collègues du CM au cours d'une manifestation place Carnot

Docteur Geneviève Pichard (en noir) entourée de ses collègues du CM au cours d’une manifestation place Carnot

Sa présentation dynamique, son implication, les multiples actions mises en place sous sa gouvernance, les valeurs et objectifs que la ville de Carcassonne défend en matière de santé, sa volonté de réduire les inégalités de santé et notre souhait de s’appuyer sur l’expérience des villes-membres pour reproduire, sur notre territoire, des actions qui ont réussi, ont séduit le jury.

Vous trouverez ci-après le texte de l’entretien d’adhésion présentée par Geneviève Pichard conseillère municipale déléguée aux affaires de santé de la ville de Carcassonne

ENTRETIEN D’ADHÉSION

AU RÉSEAU DES VILLES-SANTÉ DE L’OMS

La Ville œuvre depuis de nombreuses années en faveur de la santé de sa population.

Objectifs principaux :

Lutter contre les inégalités de santé, notamment des personnes les plus vulnérables et améliorer la santé globale de sa population

Signature d’un Contrat Local de Santé avec l’Agence Régionale de Santé Occitanie, dont les axes et les actions qui en découlent s’inscrivent pleinement dans les principes et valeurs de références des Villes-Santé.   

AXE 1 – Accès aux droits et aux soins

Enquête sur l’état de santé des étudiants, en vue de mettre en place des actions de santé ciblées (fort renoncement aux soins des jeunes, augmentation des troubles alimentaires, notamment l’obésité) (dossier pour jury).

Intégration du Comité PRAPS (Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins piloté par l’ARS).

Projet de conventionnement avec les Appartements de Coordination Thérapeutique de Carcassonne, afin de lutter notamment contre l’exclusion sociale.

Campagnes de prévention et d’informations en santé :

MARDIS DE LA SANTÉ (fiche pour jury)

MARS BLEU

OCTOBRE ROSE

DIABETE (DIABSAT, collectif Diabète)

MOIS SANS TABAC

PREVENTION DES RISQUES EN MILIEU FESTIF

Conventionnement avec l’Etablissement Français du Sang

ALZHEIMER

AXE 2 –  Santé Mentale

 Création d’un CONSEIL LOCAL EN SANTE MENTALE

Création d’une cellule d’aide à la gestion de cas complexes

Création d’un axe «  jeunes »

Création d’un groupe de travail « addictions » (tabac, alcool, drogues, réseaux sociaux, …).

ACTION : théâtre forum (dossier pour jury).

Création d’un groupe de travail « violences-sexualité »

Création d’un référentiel sur les missions et compétences des services d’aide et de soins sur les parcours en santé mentale sur Carcassonne, en collaboration avec l’USSAP et la MAIA (référentiel pour jury).

Travail à venir sur la création d’un référentiel conjoint avec le SIAO (service intégré d’accueil et d’orientation de l’Aude),  l’USSAP et la MAIA, élargi à tout le département de l’Aude.

AXE 3 – Nutrition / Activités physiques :

Promotion de la nutrition en faveur des populations spécifiques et / ou vulnérables (en direction des personnes âgées, des femmes enceintes, etc, …).

LES JEUDIS DE LA NUTRITION (fiche pour jury)

Ateliers du Petit Lycée (éléments pour jury)

Projet de lancement d’un questionnaire destiné aux enfants des écoles maternelles de la Ville, pour connaître leurs habitudes alimentaires, en partenariat avec le CODES.

Promotion de l’activité physique envers tous les publics :

FITDAYS (enfants de 5 à 12 ans)

ATELIERS DU PETIT LYCEE (prévention des chutes, bon pied bon œil, yoga, …)

AXE 4 – Personnes âgées :

Lutte contre l’isolement, le repli sur soi, resociabilisation :

ATELIERS DU PETIT LYCEE (cuisine, chant, lecture, …).

Appui du CODES 11 et travail étroit sur tous les axes du CLS.

Actions communes aux 4 axes :

Adhésion au Pôle de Compétences en Education pour la santé et promotion de la santé en 2017.

RAISONS D’ADHERER A CE RESEAU :

L’adhésion à votre Réseau permettrait d’accentuer notre collaboration et nos échanges avec Narbonne et Perpignan notamment comme nous le faisons déjà depuis plusieurs années dans le cadre du Contrat Local de Santé que ces villes ont également signé et qui sont par ailleurs membres de votre réseau.

Nous souhaiterions également pouvoir échanger et collaborer avec d’autres villes du réseau (notamment celles de la région Occitanie) pour un partage d’expérience et essayer d’implanter sur le territoire de la commune des actions qui ont déjà fait leurs preuves et montré leur efficacité dans l’amélioration globale de la santé publique.

Mémorandum :

80 villes membres de RFVS

5 villes en région Occitanie (Toulouse, Montpellier, Narbonne, Nîmes, Perpignan).

1 dans l’Aude (Narbonne)