LE PROGRAMME DES JOURNEES DU PATRIMOINE

Samedi 19 et Dimanche 20 Septembre 2015

carcassonne-chateau-comtal

Château comtal > La Cité. Samedi et dimanche : visite libre du château et des remparts, découverte des tours de la Justice et de l’Inquisition, le théâtre et la porte Saint-Nazaire, le musée lapidaire et le rempart gallo-romain nord. Visite conférence « La Cité, 2 500 ans d’Histoire » à 11 h et 14 h 30 (durée 2 h). Animation « Armures au fil du temps » de 10 h 30 à 18 h. Uniquement le samedi : « La Cité, un monument d’Histoire ! », colloque avec les équipes scientifiques du projet collectif de recherche de la Cité (PCR), un point sur les dernières recherches sur l’architecture et l’histoire de la Cité. De 14 h à 17 h 30, tour du Tréseau, réservation obligatoire (tél. 04 68 11 70 72 ou carcassonne-reservation@monuments-nationaux.fr)

Spectacle. « Tempest », performance musicale et visuelle, Franck Vigroux (musique live) et Antoine Schmitt (vidéo générative), en partenariat avec la Galerie chorégraphique à l’occasion du Festival Horizon parallèle, à 20 h 30 (durée 1h), cour du Midi, château comtal, réservation conseillée (tél. 04 68 11 70 72 ou carcassonne-reservation@monuments-nationaux.fr).

Archives départementales de l’Aude > Des visites. Samedi et dimanche : de 10 h à 17 h, 41 avenue Claude-Bernard. Regard sur l’architecture du bâtiment des Archives, une construction moderne et fonctionnelle, répondant aux normes de conservation et résolument tournée vers les nouvelles technologies, en présence de l’architecte Pierre Courta de (entrée libre) visite à 11 h (20 personnes, inscription par mail uniquement, archives@aude.fr). – Les Archives côté coulisses : de la collecte au classement, en passant par la conservation et la communication, suivez le circuit d’un document d’archives (entrée libre, durée estimée : de 45 mn à 1 h). Matinée : de 10 h à 12 h (départ de la dernière visite), après-midi : de 14 h à 16 h (départ de la dernière visite). – Visites commentées de l’exposition « Enluminure en Languedoc (IXe-XVIe siècles) » : Pour apprécier la diversité des usages du livre au Moyen Âge et le patrimoine languedocien… Trésors inestimables que leur fragilité rend habituellement inaccessibles (entrée libre, durée estimée : de 45 mn à 1 h). Matinée : de 10 h à 12 h (départ de la dernière visite), après-midi : de 14 h à 16 h (départ de la dernière visite).

À la découverte de la calligraphie arabe. Artiste invité : Hassan Majdi. De 10 h-12 h : Conférence et démonstration « Histoire de la calligraphie arabe, du VIIe siècle à nos jours ». Sur inscription. archives@aude.fr. De 14 h à 15 h et de 15 h 30 à 16 h 30 : atelier d’initiation à la calligraphie arabe. 10 personnes. Inscription aux ateliers par mail uniquement, à compter. Tout public.

Autour de l’enluminure d’art. Artiste invitée : Lise Parramon. Démonstrations de techniques employées dans l’ornementation des manuscrits de l’exposition « Enluminure en Languedoc (IXe-XVIe siècle) ». De 14 h à 15 h : encrage avec plume de corbeau et encre ferro-gallique ; de 15 h à 16 h : pose d’or sur mixtion à l’ail : de 16 h à 17 h, décoration par carroyage. De mini-ateliers de découverte, pour deux personnes et d’une durée de 10 minutes environ. Tout public.

Centre Joë Bousquet > Visites guidées. 53 rue de Verdun. Samedi et dimanche : de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h (ouvert dim. 10 h). Visites guidées de l’exposition permanente Joë Bousquet.

Hotel de  Rolland

Mairie > Visites découverte. Samedi et dimanche, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h : Ouverture de l’Hôtel de Rolland (visite guidée du bureau du maire et de la 1re adjointe), 32 rue Aimé-Ramond ; visite guidée de l’ancienne mairie ; découverte du théâtre Jean Alary : 6 rue Courtejaire ; découverte du jardin du Calvaire, rue Voltaire ; exposition « Carcassonne, villes médiévales », 17 rue de Verdun. Samedi à 14 h, visite guidée

 Le square Gambetta : d’hier à aujourd’hui » par Arnaud Albarel, adjoint à l’environnement et développement durable, et Élise Teissier, service Patrimoine de la ville. Rendez-vous à Notre Dame de la Santé, en bas du Pont-Vieux. Sur réservation au 04 68 77 71 68 ou 06 71 51 62 86.

musée des beaux arts

Musée des Beaux-Arts > Expo Dufy. 1 rue de Verdun. Samedi et dimanche, de 10 h à 18 h : exposition Raoul Dufy « Tissus et créations »

Musée de l’École > La Cité. 3 rue du Plô. Samedi et dimanche, de 10 h à 18 h, entrée gratuite.

musée de l'école

Ouverture au public > des locaux du futur centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine. 77 rue Trivalle, ancienne maison Cros-Mayrevieille, dimanche de 14 h 30 à 17 h : à 14 h 30, intervention de Xavier Cros-Mayrevieille, fils d’Alain Cros-Mayrevieille, descendant de Jean-Pierre Cros-Mayrevieille ; à 15 h 30, intervention d’Isabelle Chesa, 1re adjointe, en charge de l’urbanisme et du patrimoine. Sur réservation au 04 68 77 71 68 ou 06 71 51 62 86.

Hameau de Grèzes-Herminis > Visites et rando. Samedi : 10 h et 14 h rendez-vous sur le parking de Grèzes, visite commentée du hameau de Grèzes suivie du hameau d’Herminis. Samedi après-midi possibilité de faire le chemin de randonnée, circuit patrimonial canal du Midi (5 km). Dimanche : de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, ouverture et visite de l’église de Grèzes.

Harmonie municipale > Concert. Samedi, à 17 h, concert dans la cour de l’Hôtel de Rolland (Repli au théâtre Jean-Alary en cas de mauvaise météo).

Collège André-Chénier > Hôtel Roux d’Alzonne. 75 rue de Verdun. Samedi : de 10 h à 17 h, visite guidée des salons historiques de l’hôtel Roux d’Alzonne, visites bilingues réalisées par les élèves du collège ; à 10 h, visite français-allemand ; à 11 h et 15 h, visite français-espagnol ; à 14 h et 16 h, visite français-anglais. Trois expositions en accès libre : L’histoire du premier collège laïque de jeunes filles du département de l’Aude (1904-1915) ; Parcours d’un poilu de 1914, le maréchal des logis Joseph-Emile Iché, à travers ses carnets de guerre aujourd’hui inédits ; l’album photo du collège André-Chénier (1889-1989).

Office de tourisme > Cité et Bastide. Samedi et dimanche : à 10 h, visite Cité et Bastide Saint-Louis en français (2 h 30) ; à 15 h et 16h30 visite de la Cité en français (1h15) ; à 13 h 30 et 14 h, visite de la Cité en anglais (1h15) ; à 15 h 30, visite de la Cité en espagnol (1h15) ; à 21 h 30, visite nocturne de la Cité en français (durée 1h) ; visites avec audioguides de la Bastide Saint-Louis en français, anglais ou espagnol. Réservation obligatoire au 04 68 10 24 30.

Église Saint-Vincent > Orgue et carillon. Samedi : Henri Ormières, organiste ; à 11 h, présentation-découverte du grand orgue. Dimanche : Claude Seytes campanier ; de 10 h 30 à 11 h 15, concert du carillon ; à 11 h 15, conférence sur l’art campanaire.

Évêché > Les églises de la ville. Église Saint-Gimer, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h ; Notre-Dame de l’Abbaye et son musée trésor, samedi de 14 h à 18 h ; Notre-Dame de la Santé, samedi et dimanche, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h cathédrale Saint-Michel, samedi, de 10 h à 12 h et de 14h30 à 17h30, et dimanche de 10 h à 12 h ; église Saint-Vincent (visite de l’église et du clocher, avec un concert vocal à 16 h le samedi), samedi et dimanche, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h ; église des Carmes (expo sur les travaux de l’église dans les années « 90 » et du projet architectural), samedi de 10 h à 12 h et de 14h30 à 17h30 et dimanche de 14h30 à 17h30 et à 16h30, conférence découvertes des fresques proposé par Christiane Tarbouriech, architecte.

Préfecture > Ouverte au public. Dimanche : de 10 h à 17 h, visite des appartements privés du préfet, de son bureau ; ouverture des jardins avec une exposition d’œuvres réalisées par les agents de l’État ; concert des membres des services de l’État à partir de 10 h.

Visite > des trésors religieux. Marie-Chantal Ferriol, conservateur des antiquités et des objets d’art. Réservation au 04 68 77 71 68 ou 06 71 51 62 86. Samedi, à 10 h, visite du trésor de Notre-Dame de l’Abbaye. Dimanche, à 14 h 30, visite du trésor de l’église Saint-Vincent ; à 15 h 30, visite du trésor de la cathédrale Saint-Michel.

ecole des arts

CAUE > Animations. Maison de l’architecture et du bâtiment, 28 avenue Claude-Bernard. Vendredi, à 20 h, jardins de MAE : « Le Complexe de Piédenflé » par la compagnie Zé Régalia Théâtre. Réservation au 06 81 64 29 94. Samedi, à 11 h, école des arts : visite guidée du bâtiment par Michel Aliaga, architecte conseil CAUE. Réservation au 04 68 11 56 20, caue11@caue-lr.fr. De 14 h à 18 h, maison de l’architecture et de l’environnement (selon inscrits, le matin aussi) : visite guidée du bâtiment par un architecte du CAUE. Réservation au 04 68 11 56 20 ou caue11@caue-lr.fr. De 14 h à 20 h : exposition « Ni Vu Ni Connu » (entrée libre). À 20 h : « Le Complexe de Piédenflé » par la compagnie Zé Régalia Théâtre. Réservation au 06 81 64 29 94.

Visites conférences > Bastide. Jean-Louis Bonnet, historien, académie des Arts et des Sciences : samedi à 17h30 à l’auditorium, rue des Études, conférence en vidéo projection : « Curieux destins de Carcassonnais (XVIIe-XXe siècles) » ; dimanche à 15 h, visite commentée « du bastion de la Tour grosse au bastion Montmorency », jardin du Calvaire, ancienne rue Royale (rue de Verdun), hôtels particuliers, bastion Montmorency (par groupe de 10 à 15 personnes).

Lyonnaise des eaux > De l’Aude à l’Aude. Samedi, de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h : à 9 h 30, visite de l’usine de production d’eau potable de Maquens et ateliers ; 10h30-11h45, visite de la station d’épuration de Saint-Jean (départ Maquens en navette Agglobus) ; à 14 h, réouverture de l’usine de production de Maquens ; à 14h15, conférence « Histoire de l’eau à Carcassonne » par Jacques Blanco (érudit local) avec l’intervention de N. San Martin ; à 15 h, visite de l’usine de production d’eau potable de Maquens ; 16 h-17 h 15, visite de la station d’épuration de Saint-Jean (départ Maquens en navette Agglobus).

Basilique Saint-Nazaire-et-Saint-Celse > La Cité. Samedi et dimanche : de 14 h 30 à 17 h, présentation et visite commentée du grand orgue par Jean-Louis Bergnes (organiste).

Hôtel de la Cité > Visite guidée. Place Augustin-Pierre-Pont à la Cité, samedi et dimanche, à 11 h et 14 h 30, visite guidée de l’hôtel et de ses jardins. Sur réservation au 04 68 71 98 71 ou h8613@accor.com.

BONNES VISITES

REUNIONS DE QUARTIER… C’EST PARTI

 

????????????????????????????????????

C’est par Montlegun que Le Maire Gérard LARRAT et ses élus ont entamé un cycle de réunion qui se terminera au mois de Mars prochain.

Le principe est simple; Après un court exposé du Maire, et la distribution d’une plaquette concernant le quartier, la séance se poursuit par  le jeu des questions réponses;

A Montlegun, la réunion a débuté à 18h30 et de 18h50 jusqu’à 20 heures les habitants du quartier ont pu interroger le maire et les adjoints sur tous les aspects de la vie quotidienne.

C’est un véritable échange d’information, un véritable dialogue qui s’instaure au cours de ses réunions, rapprochant mutuellement élus et populations sur leurs préoccupations quotidiennes, sur les projets de la ville concernant leur quartier ou sur la clarification de rumeurs plus ou moins fondées qui peuvent circuler.

Chacun peut et doit trouver son compte pour le bien de sa ville de son quartier.

Rendez-Vous pour la prochaine au foyer d’Herminis le Mardi 29 septembre 2015 à 18h30

Une soixantaine de personnes nt assisté au coup d'envoie des réunions e quartier au foyer de Montlegun

Une soixantaine de personnes nt assisté au coup d’envoie des réunions e quartier au foyer de Montlegun

Ci dessous plaquette remise lors des réunions de quartier

Capturemont3

Capturemont2

Capturemont1

Capture mont

Pour « BIEN VIVRE A CARCASSONNE » , vous trouverez ci dessous le planning des réunions des 12 rencontres que vous propose le Conseil Municipal de Carcassonne

Réunion de quartier : Centre ville

Mardi 22 Mars à 18h30 – Salle Joë Bousquet

Réunion de quartier : La Conte / St Georges / La Gravette / Ozanam

Mardi 8 Mars à 18h30 – Ecole élémentaire La Gravette

Réunion de quartier : Barbacane / Cité / Trivalle / L’ile

Mardi 16 Février à 18h30 – Ecole maternelle Barbacane

Réunion de quartier : Pasteur / Quatre Chemins

Mardi 2 Février à 18h30 – Ecole élémentaire Isly

Réunion de quartier : St Jacques / Le Viguier

Mardi 19 Janvier à 18h30 – Foyer de l’Age d’Or

Réunion de quartier : Palais / La Prade / Minervoise

Mardi 5 Janvier à 18h30 – Ecole élémentaire La Prade

Réunion de quartier : Hauts de Grazailles / Quai Riquet / Fleming

Mardi 15 Décembre à 18h30 – Centre social de Grazailles

Réunion de quartier : Pierre Blanche / Castors / Cucurnis / Domairon

Mardi 1 Décembre à 18h30 – Foyer du Méridien

Réunion de quartier : Montredon

Mardi 17 Novembre à 18h30 – Foyer de Montredon

Réunion de quartier : Maquens

Mardi 3 Novembre à 18h30 – Foyer de Maquens

Réunion de quartier : Villalbe

Mardi 13 Octobre à 18h30 – Foyer de Villalbe

Réunion de quartier : Grèzes / Herminis

Mardi 29 Septembre à 18h30 – Foyer d’Herminis

SIGNATURE DE LA CONVENTION VILLE D’ART ET D’HISTOIRE

De gauche à droite : Isabelle Chesa, Gérard Larrat, Jean Marc Sabathé,, Alain Vogel Singer, et Bruno Tourré

De gauche à droite :
Isabelle Chesa, Gérard Larrat, Jean Marc Sabathé,, Alain Vogel-Singer, et Bruno Tourré

C’est en présence  de Mr Alain VOGEL-SINGER Maire de Pézenas, et Vice Président de l’association nationale  des Villes d’arts et d’Histoire et de Mr Bruno TOURRE Directeur régional des affaires Culturelles par intérim, que Gérard LARRAT, accompagné d’Isabelle CHESA première adjointe en charge de l’urbanisme et du patrimoine et référente VAH et Mr Jean-Marc SABATHE préfet de l’Aude, ont signé la Convention Ville d’art et d’histoire qui lie désormais la ville et  l’Etat.

Cette cérémonie s’est déroulée au numéro 77 de la rue Trivalle, dans les anciens locaux du service départemental d’architecture; Ce bâtiment plus connu sous le vocable « Maison Cros-Mayrevielle » acquis récemment par la ville va devenir le « CIAP », entendez Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine  » pour la ville de Carcassonne

Le CIAP de La ville de Carcassonne

Le CIAP de La ville de Carcassonne

Que ‘es ce qu’un CIAP ?

Derrière cette appellation sibylline, s’entendent un concept et un équipement culturel destinés a mettre en valeur les ressources architecturales et patrimoniales d’un territoire en vue de favoriser un développement culturel profitable à tous.

.Le CIAP a pour objectif de faire découvrir et comprendre la ville  d’hier et d’aujourd’hui, d’éduquer le regard des citoyens et de sensibiliser à la qualité architecturale et urbaine par la présentation d’une exposition permanente sur la ville.

Il sera vraisemblablement divisé en trois parties.

Une sera réservée à l’expo permanent, une sera équipée en centre de documentation et d’information  spécialisé sur les règles d’urbanisme, les projets en cours (urbains et architecturaux) et thématiques patrimoniales propre à la ville, et une troisième consacrée et réservée aux ateliers pédagogiques en liaison avec Musée, Archives, et Bibliothèques.

Pour reprendre l’expression de Monsieur le Préfet « Il faut que les habitants s’approprient leur patrimoine. »

Un nombreux public avait répondu à l'invitation du service du patrimoine pour cette signature

Un nombreux public avait répondu à l’invitation du service du patrimoine pour cette signature

Vous trouverez ci-après l’intervention d’Isabelle CHESA.

En ce 10 septembre 2015, nous sommes réunis pour sceller, par la signature de la convention entre l’Etat et la Ville de Carcassonne, l’obtention du label « Ville d’art et d’histoire ».

Cette distinction nationale, décernée par le ministère de la culture et de la communication, a été prononcée à l’unanimité par le Conseil national des Villes et pays d’art et d’histoire (VPAH), réuni le 28 mai dernier.

Je suis particulièrement fière d’avoir conduit ce projet avec ma collègue Any Barthès conseillère municipale chargée du patrimoine, avec l’appui d’ Isabelle Hugues chargée de mission auprès du Directeur Général des Services, Elise Teissier au Patrimoine, et les services de l’Etat dont Mme Delphine Christophe, conservateur régional des monuments historiques de la DRAC LR ainsi que ses collaborateurs, qui ont largement contribué à l’avis favorable émis par ce Conseil national.

Cette candidature au label s’inscrit dans un long processus et une histoire municipale.

Notre équipe municipale nouvellement élue en mars 2014, a alors repris à bras le corps ce dossier, soucieuse de construire un vrai projet de développement de notre territoire essentiel pour l’avenir.

Carcassonne a connu de profondes mutations économiques au cours des dernières décennies. L’analyse du site, d’un point de vue humain et urbain, confirme les fondements d’une ville Bicéphale, polarisée, avec des rapports de force en constat mouvement d’un point de vue historique entre la Cité et la Bastide saint Louis.

Il faut apprehender la labellisation Ville d’Art et d’Histoire comme un levier de développement territorial innovant et transversal. Il s’agit en effet de s’appuyer sur toute l’histoire de Carcassonne, humaine, patrimoniale, et architecturale pour développer une vision renouvelée de notre territoire.

Si la médiévalité reste l’élément culturel fort de notre ville, l’enjeu actuel est d’amener les publics à redécouvrir Carcassonne et son histoire dans une logique d’ensemble  » Ne plus visiter la Cité mais Carcassonne et sa Cité ».

En effet, relancer la Bastide, c’est donner un autre sens à la Cité, grâce à l’Histoire, l’Humain, l’urbain inscrits dans un territoire identitaire.

Notre projet est donc de construire la synthèse urbaine et patrimoniale ; la liaison du passé avec le futur, avec une ambition forte pour la Bastide Saint Louis, centre ancien Méditerranéen, centre du devenir contemporain.

Le patrimoine devient alors un atout au service de l’identité du territoire, de la relance économique via un tourisme en quête d’authenticité. Il y a lors une nécessité absolue de le « faire vivre » dans une approche contemporaine, à l’opposé de la sanctuarisation d’une ville musée.

Nous avons décliné le projet en 3 axes :

Revitaliser, et intensifier la mise en valeur du centre-ville

Développer une politique de médiation ambitieuse pour les publics

S’appuyer sur le patrimoine pour renforcer le lien social : tous les habitants de notre ville doivent être fiers d’être carcassonnais et devenir les « ambassadeurs » de leur ville.

La Ville de Carcassonne entend faire de son centre-ville l’un des points référentiels de la démarche Ville d’Art et d’Histoire, en redonnant de la valeur à sa Bastide classée en secteur sauvegardé.

La vitalité ne se reconquière pas par de simples paroles. L’attractivité de Carcassonne sera patrimoniale et donc économique. Je vous remercie.

Any Barthes conseillère municipale déléguée au patrimoine aux catés de Mr l'Architecte des Bâtiments de France

Any Barthes conseillère municipale déléguée au patrimoine aux côtés de Mr l’Architecte des Bâtiments de France

La Convention est signée.

La Convention est signée.

 

REVUE DE PRESSE DU 11 SEPTEMBRE 2015

 

Article journal « l’indépendant »

VAH INDEP

Carcassonne a rejoint un réseau de 184 villes et pays en France dont Perpignan, Narbonne ou encore Uzès pour citer quelques exemples régionaux. PHOTO/CARCASSONNE CLAUDE BOYER

Le préfet de l’Aude, Jean-Marc Sabathé, le maire de Carcassonne, Gérard Larrat et Alain Vogelk-Singer, vice-président des villes et pays d’art d’histoire ont signé ce jeudi à Carcassonne au 77 rue Trivalle, lieu du futur centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine – il devrait ouvrir en 2016 – la convention label « Ville d’art et d’histoire ».

Le maire, Gérard Larrat a d’abord souligné que l’obtention de ce label « traduit la reconnaissance du patrimoine et de l’architecture de la ville ». Un label qui permet d’intégrer un réseau de 184 villes et pays et de profiter de l’expertise de certaines d’entre elles. Un label qui entraîne aussi des obligations comme autant de pistes pour mettre en valeur le patrimoine.

Article journal « La dépêche du midi »

VAH LA DEPECHEPhoto la dépêche Roger Garcia

La reconnaissance du patrimoine de Carcassonne est montée d’un cran supérieur avec la signature de la convention qui confère le label «Ville d’Art et d’Histoire».

Il ne joue pas dans la même catégorie mais «à l’aube de la nouvelle région et de sa position centrale, il est un atout formidable pour Carcassonne et son patrimoine bâti». Le préfet de l’Aude parle ici du label «Ville d’art et d’histoire» par comparaison avec le classement au patrimoine mondial de l’Unesco obtenu quelques années plus tôt par la préfecture audoise.

Au numéro 77 de la rue Trivalle, cette maison liée à la famille Cros Mayrevieille, a été officialisée la création du centre d’interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP), une des obligations contenues dans la convention signée par le maire Gérard Larrat, le préfet de l’Aude Jean-Marc Sabathé et Alain Vogel-Singer vice président de l’association nationale des villes et pays d’art et d’histoire et des villes à secteurs sauvegardés et protégés (ANVPAH). Avec ce nouveau label, Carcassonne monte d’un cran dans la catégorie «joyau patrimonial» que sont environ deux cents villes en France. Hier était, donc, l’officialisation de cette promotion obtenue le 28 mai dernier par Isabelle Chésa, première adjointe, et Any Barthès, conseillère municipale, devant la commission nationale de candidature au ministère de la Culture. «Ce label est une boîte à outils pour la bonne gestion du patrimoine municipal et la sensibilisation de tous les publics à ces richesses locales», commente Alain Vogel Singer, qui est aussi maire de Pézenas. Les premières marques à Carcassonne sont l’ouverture d’un CIAP et le recrutement futur de l’architecture et du patrimoine, qui sera chargé de la mise en œuvre du programme d’action. Celui-ci vise l’organisation de visites et de conférences, de chantiers en secteur sauvegardé, d’animations pédagogiques dans les écoles de la ville, d’édition de plaquettes d’information. La municipalité situe ces actions dans l’action entamée pour la création d’un axe de circulation entre la Cité médiévale et la Bastide. La ville a décidé de jouer à fond la carte de la médiévalité sur un axe dont la première concrétisation a été la restauration du jardin Gambetta.

Cité historique

La Ville de Carcassonne veut décidément aller loin dans une politique de mise en valeur basée sur la culture et le patrimoine. Gérard Larrat a annoncé qu’il soumettra la candidature de la préfecture audoise dès que Fleur Pellerin, ministre de la Culture, aura fait voter au Parlement une loi créant les villes «cités historiques». Dans l’immédiat le label «Ville d’art et d’Histoire» est destiné à favoriser l’accession à tous de la connaissance, la compréhension, l’intérêt de la conservation.

C.A

Repères

Le chiffre : 200villes >En France. Dont dix en Languedoc-Roussillon sont référencées sous ce label.

Article l’Indépendant (2)

Cature VAH

Capture vah2

RENOVATION DU CENTRE VILLE

Article « la dépêche du midi »

Photo "la dépêche"

Photo « la dépêche »

La rénovation du centre-ville de Carcassonne ne s’arrête pas au square Gambetta. Hier matin, une délégation municipale a rendu visite à plusieurs commerçants de la place de la Poste pour leur annoncer l’ouverture de travaux à partir du 21 septembre. «Ce chantier sera terminé avant l’ouverture de la Magie de Noël. Cette restauration était inscrite dans le programme de campagne de Gérard Larrat avant les municipales de 2014. Ces travaux s’inscrivent dans la reconquête du centre-ville», précise Arnaud Albarel, adjoint à l’environnement. Fait significatif de cette entreprise : les places de stationnement disponibles sous les arbres seront supprimées. La place de la Poste disposait jusqu’à maintenant de 42 places de parking. La municipalité prévoit d’en supprimer 11 et d’en matérialiser 31 nouvelles dans la proximité de l’hyper centre-ville.

Ce mercredi matin Arnaud Albarel, donc, et Magalie Bardou adjointe déléguée aux associations sont allés à la rencontre des commerçants expliquer ce qu’il adviendra de cette place d’ici la fin de l’année et écouter les recommandations des Carcassonnais ayant pignon sur rue. Le stationnement des voitures est souvent revenu dans les conversations. Dans sa boutique de fleurs, Murielle Bailet est préoccupée par ce quotidien. «Ce serait mieux si les véhicules qui se garent devant nos boutiques avaient une autorisation limitée à vingt minutes et si la police municipale contrôlait étroitement ce règlement. La place est paralysée par les voitures ventouses. Il ne se passe pas un jour sans que nos véhicules de livraison soient gênés dans leur travail», dit la fleuriste.

Selon l’expression des élus, la place de la Poste sera transformée en «jardin de poche et salon urbain à la fois». Cette rénovation s’inscrit, donc, dans la création d’un axe entre la Cité et la Bastide qui offre des lieux de vie dignes de ce nom aux Carcassonnais et aux touristes, capables de donner de l’impulsion à l’activité commerciale en modifiant le plan de stationnement mais pas de circulation. «La réhabilitation du square Gambetta est une réussite qui voit désormais la population et les riverains s’approprier ce lieu devenu très agréable. Nous poursuivons ce parcours jusqu’au square Chénier qui fera à son tour l’objet d’une reprise architecturale en collaboration avec M.Cassagnau, architecte des Bâtiments de France», indique Arnaud Albarel.

Un salon urbain

Les élus municipaux indiquent que la future place sera réhabilitée avec des matériaux comparables à ceux qui ont été utilisés à Gambetta. Le sol sera compacté. Le monument de Lattre de Tassigny sera restauré. Le mobilier urbain sera changé. Le site sera doté d’un éclairage surbaissé de couleur blanche et chaude. La chaussée et la voirie seront requalifiées.

Christian Aniort

Article  « l’Indépendant-Midi-Libre »

Capture place de la poste

Capture place de la poste 2

DANIELE HERIN : NOUVEAU DIPLOME UNIVERSITAIRE

 

 

Article paru ce jour dans La dépêche du Midi

adjointe au maire chargée de l'enseignement supérieur à la mairie de Carcassonne

adjointe au maire chargée de l’enseignement supérieur à la mairie de Carcassonne

Enseignement Supérieur

Par petites touches, Carcassonne progresse dans l’enseignement universitaire. Samedi 3 octobre 2015 verra l’ajout d’une pierre supplémentaire à la construction de ce campus, avec l’ouverture des premiers cours pour l’obtention d’un diplôme européen du management et de l’innovation. Ce DUEMI sera délivré par l’université de Montpellier. «La création de cette filière supérieure e-marketing et management correspond à un besoin exprimé par nos partenaires sur la ville de Carcassonne, explique Danièle Hérin en charge de l’enseignement supérieur à la mairie. L’obtention du diplôme sera ouverte aux étudiants en formation initiale et aux personnes en formation continue. Il sera possible après ce premier degré de continuer en Master 1 et Master 2 à l’IAE de Montpellier». Cette formation s’adressera aux salariés du secteur privé ou public, aux professions libérales, aux créateurs d’entreprise aux demandeurs d’emploi. Selon Danièle Hérin, les étudiants ne seront pas plus d’une dizaine la première année. Et comme ils viendront du monde professionnel pour l’essentiel, les cours ont été regroupés le vendredi toute la journée et le samedi matin. Le cycle de formation s’achèvera le jeudi 28 mai 2015. Pour postuler, il faudra être titulaire d’un BAc + 2 ou Bac + 3, accompagné d’expériences professionnelles, ou d’une équivalence prononcée au vu des acquis. Carcassonne, au cœur de la nouvelle région, ajoutera là une corde à son arc universitaire.

photo dépêche du midi

photo dépêche du midi

 

LE RENDEZ-VOUS DES ASSOCIATIONS

Ce Samedi, plus de 150 associations ont honoré le  rendez vous que leur propose la Mairie, pour faire connaitre auprès du grand public leur existence et leurs activités.

Les Elus ont fait le tour des stands du Square André Chénier à la rencontre des responsables Associatifs.

Les Elus ont fait le tour des stands du Square André Chénier à la rencontre des responsables Associatifs.

On mesure souvent le dynamisme d’une ville à la fréquentation de ces zones industrielles et de ses commerces, à la densité de sa circulation, a ses animations, mais rarement au nombre de ses associations.

La commune de Carcassonne compte pas moins de 500 structures associatives qu’elles soient culturelles, sportives, sociales, humanitaires ou autres.

le tour des stands, une des façon pour garder le contact et encourager les bénévoles

le tour des stands, une des façon pour garder le contact et encourager les bénévoles

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

Cela veut dire que chaque famille habitant cette ville est concerné par l’activité ou le travail de ces milliers de bénévoles, qui, avec passion s’investissent pour une cause, un club sportif, ou une activité culturelle.

Cela veut dire qu’il y a, a Carcassonne une intensité de vie, une expression de solidarité, un engagement désintéressé, qui s’exprime au travers des associations.

Mur d'escalade,

Mur d’escalade,

Croix Rouge,

Croix Rouge,

Arts Martiaux,

Arts Martiaux,

Présentation de voitures anciennes

Présentation de voitures anciennes

Cela veut dire aussi que le besoin est réel, que leur travail est indispensable, qu’il est le complément obligatoire pour l’organisation d’une activité ludique ou pour la prise en charge de la détresse humaine, dans une diversité d’action qui fait la richesse de ce tissu associatif et qui apporte tous les jours à l’économie locale , ce que les entreprises privées ou le secteur public ne peut réaliser.

C’est Magalie Bardou, adjointe au maire qui a été la Cheville ouvrière de cette rencontre, assistée par les adjoints en charge des sports, hameaux santé entre autre…

Adjoints, conseiller municipaux délégués et cadre administratif de la mairie étaient au rendez-vous

Adjoints, conseiller municipaux délégués et cadre administratif de la mairie étaient au rendez-vous

Ces rencontres que la ville organise pour la treizième fois est l’expression de sa reconnaissance pour le travail effectué, pour le lien social indispensable tissé, pour l’équilibre que les associations  assurent entre les générations de carcassonnaises et de carcassonnais, et pour la vivacité et le dynamisme qu’elles insufflent à notre ville.

Le rendez vous est maintenant fixé à l’année prochaine, vraisemblablement le Samedi 3 septembre, toujours sur le Square André Chénier, La ville profitant ainsi des « cassitas » déjà installées pour la Feria pour accueillir une semaine plus tard les associations Carcassonnaises.