« ARRETEZ D’EMMERDER LES FRANCAIS …!! »

 

pompidou chirac

Pompidou Chirac 1967

Un soir de 1966, Georges Pompidou étant premier Ministre,

Un jeune chargé de mission à son cabinet présente à son patron une pile de dossiers à signer; Le chef du gouvernement se met alors dans une colère noire et s’écrie: » arrêtez donc d’emmerder les français, il y a trop de lois, trop de règlements dans ce pays » tant celui ci était  attaché à la liberté individuelle et au sens de la responsabilité de chacun.

A partir de son décès en avril 1974, jamais autant de textes de circonstances , autant d’interdits en tout genre n’ont été votés.

Le point d’orgue de cette politique a été la mise en place et l’inscription au sein de la constitution du « principe de Précaution ».

hollande_valls_tourraine

François Hollande est l’homme qui illustre  le mieux cette situation, en matière de règlements et surtout d’incursions permanentes dans la vie privée de chacun de nous.

Cette nouvelle manière de faire de la politique est angoissante car au lieu  de travailler sur des reformes de fond en matière financière économique ou sociale , on se replie sur des sujets sociétaux et dogmatiques.

Résultats, jamais l’état n’a jamais couté aussi cher aux concitoyens avec un taux de dépenses de 57 % de la richesse nationale et n’a jamais été aussi incapable de faire marcher ses propres fonctions régaliennes, l’amenant à s’occuper de tout ce qui relève du domaine privé;

l’Etat devient une Nounou qui aseptise tout, qui anesthésie toutes les initiatives, et emprisonne les énergies.

Le plus grave dans le fait que nos dirigeants ne nous parlent plus que de nos comportements ou de nos vies privées, est qu’ils n’ont plus rien à nous dire sur les vrais sujets qui sont vitaux pour  notre pays, et qui préoccupent les français, leur identité, leur avenir , leur place dans le monde, leur sécurité, leur emploi, leur retraite , leur territoire, leur patrimoine.

Comme le dirait le général de Gaulle , Hollande n’est plus qu’une sorte d’Albert Lebrun, « Au fond, comme chef de l’Etat, deux choses lui avaient manqué : qu’il fût un chef, et qu’il y eût un Etat »

Car enfin Hollande c’est le chômage, c’est l’augmentation de l’impôt, c’est l’absence de réformes structurelles  face à la crise que notre pays traverse et dont les victimes sont les Français,  nos entreprises et notre économie.

taubiracoupable_afp_2_0

En lieu et place de l’essentiel, de l’indispensable, nous avons eu les lois Taubira , la PMA,  la mise en place prochaine des salles de shoot ! La voila à nouveau à refaire pression sur le premier ministre à propos de son projet de loi sur les mineurs, elle qui a vidé les prisons et qui a ostensiblement défait tout ce que la droite à mis en œuvre, non pas parce que c’est mauvais mais parce que c’est la droite qui l’a fait.

MARYSOL TOURRAINE

Le projet de loi présenté par la socialiste Marissol Touraine  qui vise, de fait, à fonctionnariser les médecins libéraux en faisant passer leur rémunération par un organisme public, aux conditions fixées par l’État est une nouvelle aberration. La totale gratuité des soins, par la généralisation du tiers payant,  est un principe qui tourne le dos à la responsabilité de chacun vis-à-vis du coût bien réel des frais de santé. Elle pousserait à la surconsommation médicale;

BELKACEM

Voila maintenant Hollande , son premier ministre et  Mme  Najot Belkacem, se targuant  de réformer l’école au nom de « l’égalité » alors qu’ils creusent à vitesse grand V la tombe de la seule égalité qui vaille : celle des chances.

Depuis mai 1968 la gauche s’efforce de démolir tous les piliers de la société, et notamment la famille, ne supportant pas que l’individu l’emporte sur la collectivité. Au nom du droit à la réussite pour tous et de l’égalité des chances ils ont construit et continuent à construire une école qui nivelle par le bas, une école qui ne donne plus le goût d’apprendre, ni celui de l’effort.

Ils ont,  plus que jamais ,l’intention de faire de  l’école un lieu où la transmission du savoir deviendra secondaire et l’idéologie toute puissante.

Tous ces projets de réforme et ceux des programmes scolaires , sont le fruit et le pur produit des cogitations d’intellectuels fatigués que sont les « pédagogistes » qui règnent sur l’éducation nationale depuis des décennies.

Une véritable caste à l’idéologie aussi folle que leur vocabulaire, ils sont enseignants,  universitaires ou militants syndiqués…

Aujourd’hui il faut tuer Saint Louis, Rabelais et Voltaire ! L’enseignement du latin devient facultatif, tout comme celui du grec. Par contre, deviennent obligatoires ceux de la décolonisation, de la traite négrière et, cerise sur le gâteau,  de l’Islam !  Pauvre France !

Pauvre France, réduite par la volonté de tous ces dogmatiques, à avoir honte d’elle même et qui donne l’image d’un pays qui ne sait pas trop où il va parce qu’il sait de moins en moins dire, d’où il vient.

L’école ne devient elle pas le véhicule de l’ignorance et non du savoir.

Dans un pays ou la collecte de l’impôt sur le revenu ne suffit plus à couvrir le budget de l’éducation nationale, le niveau des enseignements de la France est en baisse constante selon les standards Européens et mondiaux;

Pour reprendre une expression de l’un de mes collègues enseignant et conseiller municipal, les élèves arrivent au Bac sans véritables connaissances mais seulement avec une opinion sur tout.

macron

Pour ce qui concerne Emmanuel Macron, ce garçon,  ancien de Louis Legrand ,transfuge de la banque Rotchild, un véritable homme de gauche quoi…. comme les grandes écoles les formes aujourd’hui, avec leur ego , le sens de l’irresponsabilité, le principe de précaution encrée dans leur chaussette , d’un arrivisme opportuniste débordant, du genre  vous allez voir ce que vous allez voir, arrive avec ses gros sabots.

Il traite ,dans une loi qui porte son nom, d’une multitude de sujets disparates et sans rapport : (autorisation de lignes d’autocars, ouverture d’études de notaire, cessions d’aéroport, travail du dimanche, suppression de l’élection des juges prud’homaux, etc.).

C’est plus un recueil des fonds de caisses à idées de Bercy, un fourre-tout, qu’une loi a telle enseigne qu’il a engendré la colère  des frondeurs au PS, et que son premier ministre est obligé d’utiliser le 49/3 pour une loi somme toute secondaire, mettant en évidence l’incapacité du gouvernement à gouverner le pays, faute de disposer d’une vraie majorité.  Pour faire passer des réformes bien inutiles, encore une fois, et dont on ne mesure pas la dangerosité à long terme.

Dans ce pays devenu celui de la pensée unique, on préfère s’apitoyer sur le sort du premier ministre grec que de regarder les résultats de Camerone en Angleterre qui , déjouant la presse et les sondages a confortablement été réélu grâce à ses bons résultats obtenus sur le plan du développement économique et de l’emploi.

S’apitoyer sur le sort de la Grèce, est peut être une réaction prémonitoire car, nous risquons de subir à terme le même sort.

Pour des raisons simples.

Notre gouvernement ne fait rien en matière de résorbtion des déficits notamment, et bien au contraire il continu à les creuser;

Dans ces conditions nous sommes obligés d’avoir recours a l’emprunt pour financer nos dépenses, et ce de plus en plus tôt dans l’année budgétaire, a telle enseigne que des le mois de juillet l’intégralité de nos dépenses sont prises en charge par l’emprunt.

Un emprunt doit se rembourser et supporte des intérêts; notre chance aujourd’hui est que les taux d’intérêts sont très bas dont les frais liés a l’emprunt peu élevés.

Cette situation est en train de s’inverser, et les taux d’intérêts commencent a augmenter, ce qui rendra a terme la dette impossible à rembourser et risque de nous placer en situation de cessation de paiement, comme la Grèce. Le réveil sera douloureux , très douloureux et on est sùr aujourd’hui que nous ne tiendrons pas la promesse de faire revenir le déficit en dessous des 3% du PIB en 2017

De toute façon les réformes structurelles sont inévitables dans notre pays, nous sommes les seuls Européens à ne pas avoir admis voire compris cet aspect inéluctable,  plus on attends plus ce sera douloureux pour chacune et chacun d’entre nous.

Mais fidèle à la tradition et  aux pratiques socialistes ,Hollande préfère l’impôt aux économies c’est la raison pour laquelle il lance la réforme des réforme, « le prélèvement à la source » dont l’objectif n’est pas d’améliorer le système fiscal Français mais de faire rentrer l’argent dans les caisses de l’Etat le plus tôt possible au regard de l’exercice budgétaire.

sapin-536-317

« ERREUR GRAVE !!!! » comme le proclamerait l’ami Coluche, et ce pour plusieurs raisons et toutes d’égales importances.

En premier lieu, avant d’entamer cette réforme, il aurait fallu entamer un vrai travail sur le système fiscal Français, en terme de regroupement et de rationalisation des divers impôts , des diverses, dispositions, des multiples exceptions, répertoriés dans un code général des impôts comprenant des milliers de pages incluant arcanes et exceptions  par centaines.

En second lieu, sur le plan de l’administration elle même, cela va nécessiter la refonte totale du système informatique des services d’assiettes et de recouvrements, et à la clé des dépenses considérables, sans parler de la formation des personnels et à terme de leur utilisation voire de leur utilité….

De leur Utilité, oui, car avec cette réforme ce sont les entreprises qui vont faire le boulot déclaratif pour leurs salariés ; Ca risque bien de coincer sur le sujet, car le rôle d’une entreprise n’est pas de jouer au collecteur d’impôt

Enfin, il faudra faire admettre aux Français qui payent l’impôt que dorénavant, c’est la machine administrative qui seule décidera des sommes à déclarer, des sommes à payer, des prélèvement sur le compte bancaire, avec comme seul recours pour le citoyens de contester éventuellement les décisions de l’administration à fortiori;

Quand on connait, de manière générale, l’imperméabilité de l’administration, sa propension à considérer  qu’elle à raison, et sa difficulté à nourrir une relation détendue avec les administrés, on peut s’inquiéter, sur la capacité du citoyen à accepter de perdre définitivement toutes  ses prérogatives sur son portefeuille.

Je citerai pour mémoire, la révolution que cela va entrainer en matière de droit fiscal en particulier, et de droit administratif en général.

Sur tout ces aspects, je doute de la capacité de  ce gouvernement à mener à bien une telle réforme.

« Arrêtez donc d’emmerder les Français, occupez vous de la France », l’appel sera vain;

Les Français attendent de leur chef de l’Etat qu’il gouverne plutôt que d’assister aux Kermesses de village au moment ou le chômage et la dette bâtent tous les records; Hollande est entré dans une campagne indécente, qui met un terme à un quinquennat qui n’a, en réalité, jamais commencé.

LAURENT FERRARI EST DECEDE

Laurent Ferrari, Adjoint aux finances de la commune de Leucate, est décédé hier soir ,en pleine séance du conseil Municipal.

A 43 ans cet homme affable disponible, d’une grande gentillesse, compétent, militant dévoué et actif, très connu sur le bassin de Leucate puisqu’il y exerçait le rude métier d’Ostréiculteur;

Il était en outre depuis quelques mois le trésorier de l’UMP devenu récemment « les républicains »

Sa disparition brutale,  au milieu de ses collègues et amis est un véritable choc qui nous plonge dans une immense tristesse.

Dans ses circonstances particulièrement douloureuse, j’adresse à son épouse, à ses enfants , à ses amis , à ses collègues du conseil municipal , aux Leucatois et aux Leucatoise dont il était l’élu attentif,  mes condoléances les plus sincères, et  les assure de mon amitié et de mon soutien.

Isabelle CHESA

Laurent Ferrari lors d'une interview au cours d'une campagne électorale

Laurent Ferrari lors d’une interview au cours d’une campagne électorale

THEATRE JEAN ALARY SAISON 2015-2016 ; « Une parenthèse de plaisir et de bonheur »

2015-06-25 2015-06-25 002 008

On ne peut qu’adhérer à la programmation 2015-2016 concoctée par Georges Bacou et Jean Louis Bes pour le théâtre Jean Alary , tant elle est éclectique, variée, et d’excellente qualité.

Danse, théâtre, musique classique, Jazz, humour, fantaisie, variété, opérettes, opéras, pas moins de 50 spectacles sont proposés aux Carcassonnaises et aux carcassonnais pour cette saison qui commencera le Samedi 3 Octobre et qui prendra fin le 13 mai 2016.

2015-06-25 2015-06-25 002 013

Après que Gérard Larrat, Maire de Carcassonne ait accueilli et remercié tous ceux qui œuvrent pour donner corps et vie à la saison culturelle 2015-2016,  après avoir manifesté une attention particulière pour  Matilda May, notre hôte de la soirée et l’avoir remercié d’avoir supporté la chaleur et la fatigue d’un voyage  éprouvant pour être présente pour cette soirée de Présentation, il laissa le soin à Jean Louis Bes de préciser les objectifs et l’esprit de la Ville en matière culturelle.

2015-06-25 2015-06-25 002 023

Il le fit en ces termes :

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs les partenaires, Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

Carcassonne compte deux saisons culturelles, l’une Le Festival de Carcassonne qui va débuter et qui devrait tenir toutes ses promesses, l’autre : la saison du Théâtre, qui s’inscrit dans une heureuse complémentarité qui fait de notre ville une ville où la culture, je devrais dire « les » cultures tiennent leur place, particulièrement quand elles participent à la construction du vivre ensemble.

Le programme qui vous est dévoilé ce soir a été construit pour être complémentaire de celui, estival, qui est ces jours ci sous les projecteurs. Complémentaire dans sa diversité, complémentaire dans les choix artistiques, complémentaire dans les disciplines abordées, complémentaire enfin dans les publics auquel il s’adresse.

Je veux saluer ce soir le travail particulièrement remarquable de l’équipe du théâtre municipal, en particulier de son directeur Georges Bacou et de l’ensemble des acteurs, parfois de coulisses, qui l’entourent. Une saison, ce n’est pas seulement des spectacles que l’on programme, des dates posées en fonction des impératifs calendaires. Une saison, c’est une osmose entre un public, des artistes et ceux qui travaillent sans relâche à l’accueil et aux conditions du spectacle sans lesquelles il ne saurait y avoir d’instant partagé, et j’ose dire de moment hors du temps, sorte de parenthèse de plaisir et de bonheur.

2015-06-25 2015-06-25 002 024

Je sais que le public va une nouvelle fois adhérer à l’invitation lancée de parcourir les mondes.

La danse, le théâtre, la musique, les spectacles jeunes publics vont une nouvelle fois faire crépiter les applaudissements dans ce théâtre qui a vu tant de fois les sourires, les rires et l’enthousiasme d’un public conquis et d’artistes heureux d’apporter du plaisir.

Je suis particulièrement fier du retour de la musique classique en grande formation au théâtre avec l’orchestre de Montpellier, et de l’hommage fait aux compositeurs carcassonnais, et particulièrement à notre très cher Jacques Charpentier, citoyen prestigieux de notre belle ville.

Cette saison marque aussi une nouvelle page culturelle de Carcassonne. Notre Théâtre Jean-Alary mérite qu’on ait pour lui les soins attentionnés  pour l’un des  joyaux patrimoniaux de notre Bastide. Les travaux de réfection de la salle d’honneur qui vont être entrepris cet été sont le coup d’envoi d’un plan de modernisation et de rénovation de ce lieu que je souhaite plus ouvert, plus ouvert sur la bastide et plus ouvert pour accueillir les visiteurs bien au delà du fonctionnement les jours de spectacles. Je sais M le Maire attentif à nos besoins, et volontariste pour faire avancer les choses. Je lui en suis reconnaissant et avec moi tous ceux qui oeuvrent au quotidien pour ce haut lieu de culture.

L’année qui s’annonce sera aussi une année de reconquête du public. Certes, le public du théâtre et de l’auditorium est un public de passionnés et de fidèles. Ce n’est pas suffisant, il faut préparer le public de demain. En cela, les spectacles jeune public et l’accueil des écoles sont un élément essentiel de notre politique d’ouverture de la culture au plus grand nombre.

Je sais M le Maire extrêmement sensible à la conception d’une culture ouverte et rassembleuse à la fois. Je sais aussi que rien ne se fait en un jour,  peu en quelques mois, à peine plus en un an… je suis sûr que cette page commence à s’écrire aujourd’hui et qu’elle prendra un peu de temps à se remplir !

Cette saison est en quelque sorte le préambule de belles et heureuses choses : sans plus attendre je vous invite à la découvrir et vous espère nombreux pour partager des moments d’émotion et de plaisir.

Vive la saison 2015-2016 de notre théâtre…

2015-06-25 2015-06-25 002 027

Mathilda May , danseuse, actrice de théatre de cinéma et de télévision est venue à l’occasion présenter  « OPEN SPACE » spectacle qu’elle a conçu et dont elle a assuré la Mise en scène qui sera joué le 13 novembre prochain.

"Scène du spectacle "open space" conçu et mis en scène par Mathilda May

Scène du spectacle « open space » conçu et mis en scène par Mathilda May

2015-06-25 2015-06-25 002 029

Jean Michel Ballester, Directeur de l’opéra Orchestre National de Montpellier est heureux de renouer avec la tradition et de présenter l’orchestre philarmonique, pour offrir du « classique musclé à un public déshabitué ».

Jean Michel Ballester, en plus des différentes formations qui se produiront pour les « jeudis de l’Auditorium » (orchestre de chambre, quintette, quatuor) composées des musiciens de l’orchestre, entend aligner une cinquantaine de » musiciens sur scène.

l-orchestre-national-de-Montpellier; (photo l'indépendant)

l’orchestre-national-de-Montpellier; (photo l’indépendant)

Demandez leprogramme

Demandez le programme !!!!!

saison636

Les spectacles de l'auditorium

Les spectacles de l’auditorium

 

INAUGURATION ET VERNISSAGE

Vendredi soir, deux évènements se sont déroulés dans le cadre du Jardin du Prado, face à la porte Narbonnaise.

Deux évènements qui marqueront l’histoire de la Ville et de la Cité ;

Le premier,

2015-06-19 2015-06-19 001 001

C’est l’inauguration de la structure d’ information touristique, qui jouxte l’entrée principale du Cimetière de la Cité ; Comme l’a rappelé le maire Gérard Larrat , « il était inconcevable qu’un monument comme la cité de Carcassonne ne puisse pas accueillir et informer les touristes non seulement sur la cité elle même, mais également sur les possibilités touristiques offertes sur l’ensemble du territoire. »

2015-06-19 2015-06-19 001 004

« Cette structure pour le moment provisoire , mais il y a du provisoire qui ne demande qu’à durer, a été le fruit de la  volonté et d’une collaboration intelligente, raisonnée et volontariste des partenaires touristiques. Construite en un temps record avec l’implication fortes des élus des services municipaux et de « Monum ».

La cour du château comtal réaménagée

La cour du château comtal réaménagée

 « Elle complète à merveille la remarquable réalisation entreprise et réalisée à l’intérieur de la cité dans la cour du Château comtal par les services de l’Etat et notamment le centre des monuments nationaux dirigés par Madame Jacqueline MAILLE. »

Jacqueline MAILLE responsable du centre des monuments nationaux pour la cité de Carcassonne et la Forteresse de Salse.

Jacqueline MAILLE responsable du centre des monuments nationaux pour la cité de Carcassonne et la Forteresse de Salse.

Cette dernière, dans son propos « s’accordait sur la pertinence de cette structure d’accueil, soulignant qu’est nait, à cette occasion dans cette ville, une collaboration entre les monuments historiques, l’office municipal de tourisme, la ville de Carcassonne, et l’agence départementale du tourisme. »

Cette collaboration, indispensable et pragmatique à prouvé son efficacité et ne demande qu’à perdurer pour d’autres projets.

2015-06-19 2015-06-19 001 007

Le Second

C’est le vernissage sur les jardins du Prado de l’exposition T.O.L.E.R.A.N.C.E de L’artiste Guy FERRER, installée à l’entrée de la Cité du 20 juin au 20 Septembre 2015.

L'artiste avec sa mère dévoilant une de ses sculptures

L’artiste avec sa mère dévoilant une de ses sculptures

Guy Ferrer, est  né à Alger en 1955,de mère italienne et de père catalan. Il est  sculpteur et peintre et également architecte et poète.

2015-06-19 2015-06-19 001 016

« Grand voyageur, il puise dans ses nombreux séjours de travail à l’étranger la matière humaine qui anime son œuvre et lui insuffle son esprit. Passionné par les spiritualités du monde, il nous offre avec puissance sa vision sensible et poétique de l’Homme, pris dans le Temps et face à la dialectique de sa destinée paradoxale : l’homme est, selon Ferrer, à la fois de lumière et de boue, et le chemin de la vie est initiatique. »

2015-06-19 2015-06-19 001 024

Jean Louis BES Adjoint au maire, chargé des affaires culturelles a présenté cette exposition.

Il serait prétentieux et irrévérencieux de vouloir résumer son intervention que nous vous proposons « in extenso » ci après

Monsieur le Maire, Mesdames et messieurs les élus, Mesdames et messieurs, mon cher Guy,

TOLERANCE

Quand l’art dit quelque chose de la Culture (avec un grand C) !!!

Je suis particulièrement fier que cette exposition de sculptures monumentales de Guy FERRER ait pu se réaliser à Carcassonne et plus précisément à l’entrée du monument emblématique du patrimoine de notre ville.

Je crois même qu’il n’y avait pas endroit plus juste, plus adapté, je dirais presque plus pédagogique pour installer cette œuvre d’art qui donne sens à la culture dont certains d’entre vous savez bien que j’aime à donner à « culture » un « s » qui ouvre à tous les champs du possible.

Je crois qu’il n’y avait pas endroit plus juste pour présenter cette œuvre dont le sculpteur Guy FERRER vous donnera sans doute dans quelques instants les clés de compréhension, qui sont pourtant si évidentes et cependant qui interrogent notre conscience et notre engagement ici ou là, de quelque nature qu’il soit, et qu’il soit individuel ou collectif.

TOLERANCE, un beau mot… qui aurait pu avec LAICITE être le pentacle d’une devise républicaine universelle. TOLERANCE, une invitation à regarder le monde avec un autre œil, à ne pas juger et encore moins préjuger, à accepter l’autre dans ses différences, à respecter l’autre autant qu’être respecté, dans ses opinions, ses croyances, son mode de vie, son idéal et sa dignité.

L’art fait culture quand il donne sens. Il n’est pas nécessairement académique, subversif, provocateur ou convenu. L’art fait culture quand il contribue au vivre ensemble. Je crois que culture et convivance doivent nécessairement être pris dans un tout qui ne peut être séparé : la culture c’est le ferment du vivre ensemble.

Quoi de plus évident, cohérent et à propos que cette installation, aujourd’hui à Carcassonne et à l’entrée de cette Cité médiévale, sous le regard de Dame Carcas ?

Je voudrais rappeler que Carcassonne, notre ville, nos gènes et notre identité se sont construits au carrefour des civilisations et des cultures. Qui s’en souvient ? Qui le rappelle sinon ces pierres qui ont été le théâtre de ce qui fait aujourd’hui ce que nous sommes ?

2015-06-19 2015-06-19 001 021

Je souhaiterais remercier ici tous ceux qui ont permis la réalisation de cette belle œuvre qui dès hier son installation n’a laissé ni ne laissera personne indifférent.

Tout d’abord, je citerai trois personnes qui sont à mon sens les acteurs majeurs de la réalisation d’aujourd’hui : je me souviens il y a quelques mois de ce rendez vous où Erin Trunel, cette américaine que le Minervois a adoptée, m’a présenté quelques photos de TOLERANCE, je me souviens de l’enthousiasme de Gérard LARRAT qui a eu immédiatement l’intuition que cette œuvre pouvait être l’événement culturel qui viendrait compléter les 10 ans du festival de Carcassonne. Je me souviens enfin de Guy FERRER dans mon bureau qui me disait comme dans une partie de poker, banco je veux montrer mon œuvre ici, au pied de cette cité médiévale.

Après, le projet dut être monté en quelques semaines seulement, avec l’appui et l’engagement des services de la ville, la bienveillance du CMN,  l’enthousiasme de l’ABF, et le soutien de la Lyonnaise des Eaux. Que chacun ici en soit remercié, il participe à sa manière au message porté par cette œuvre. J’ose dire que pour moi je reçois cet engouement et la volonté de faire aboutir le projet comme un acte fort et concret de ce que certains ont appelé « l’esprit du 11 janvier » qui doit demeurer l’esprit de tous les jours pour bien longtemps je le crains.

2015-06-19 2015-06-19 001 022

Pour terminer, je souhaiterais rappeler pourquoi cette œuvre a si naturellement sa place ici, à l’entrée de notre belle cité.

J’ai parlé de convivance tout à l’heure. Il y a un terme qui exprime peut être cette volonté et cette détermination de vivre ensemble : CONVIVENCIA !!!

Nous ne sommes pas à Tolède, ni même au VIIIème siècle. Nous sommes à Carcassonne et au XXIème siècle bien avancé….

Nous savons tous que la vie est un combat, que l’ignorance et le fanatisme sont depuis toujours les empêcheurs de bâtir un monde meilleur. Nous savons tous cela, et pourtant nous paraissons parfois résignés, découragés, pensant que l’obscurantisme est le plus fort et qu’il ne sert à rien d’agir ou de réagir.

« Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer » Cette maxime attribuée à Guillaume d’Orange doit nous rappeler que de tous temps, des femmes et des hommes n’ont ni baissé les bras ni renoncé. Je crois en la valeur pédagogique des symboles… hier lors de l’installation de cette sculpture, c’était le 18 juin. Cela nous rappelle bien quelque chose n’est ce pas ? C’était aussi le début d’un temps de réflexion spirituelle pour de nombreux concitoyens.

Je souhaite que pendant ces trois mois où des centaines de milliers de visiteurs vont être accueillis par des murs qui ne sont plus défensifs et infranchissables, et par cette sculpture qui nous délivre un message, il se trouve quelques femmes, hommes et enfants touchés par cette invitation à faire convivance pour que le monde, notre monde soit meilleur, plus humain, plus respectueux et donc plus tolérant.

2015-06-19 2015-06-19 001 054

CEREMONIES DU 75ème ANNIVERSAIRE DE L’APPEL DU GENERAL DE GAULLE

Trois cérémonies ont célébré le 75 ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940.

La première cérémonie  officielle  s’est déroulé des 9h30 devant la stèle de la résistance nouvellement réinstallée au Square Gambetta, réunissant toutes les personnalités civiles militaires et le monde des anciens combattant

2015-06-18 2015-06-18 001 015

2015-06-18 2015-06-18 001 021

Le Chant des Partisans a été interprété  par la Chorale scolaire du Collège Varsovie sous la direction de madame Florence Roquelaure, professeur de chant,

Le Chant des Partisans a été interprété par la Chorale scolaire du Collège Varsovie sous la direction de madame Florence Roquelaure, professeur de chant

Après la lecture de l’Appel historique du 18 juin 1940 du Général de Gaulle par une élève du Collège Varsovie,

Monsieur le Préfet a lu le message ministériel

Monsieur le Préfet a lu le message ministériel

Capture 18 juinCapture 18 juin 2Capture 18 juin 3Ce fut ensuite les traditionnels dépôt de gerbes par les Autorités,

Louis Le Franc Préfet de l'Aude,

Louis Le Franc Préfet de l’Aude,

Daniel Iché représentant le président de Carcassonne Agglo

Daniel Iché représentant le président de Carcassonne Agglo

Isabelle Chesa et le Maire Gérard Larrat

Isabelle Chesa et le Maire Gérard Larrat

La seconde cérémonie officielle s’est déroulée au portail des Jacobins, où les autorités se sont rendues en cortège au pied de la stèle du Général de Gaulle  pour déposer leurs gerbes au cours d’une brève et émouvante cérémonie.

2015-06-18 2015-06-18 002 002

 

Ou nous avons retrouve les élèves de la chorale du collège de Varsovie pour le chant des partisans ...

Ou nous avons retrouve les élèves de la chorale du collège de Varsovie pour le chant des partisans …

....et les dépôts de Gerbe

….et les dépôts de Gerbe

Lors de la cérémonie officielle sur l'appel du 18 juin , portail des Jacobins à Carcassonne, 4 lycéennes de Paul Sabatier ont participé au devoir de mémoire , en lisant le poème liminaire de Primo Levi, Si c'est un homme : Sophie Arino , Micky De Jonge, Lucie Donadille et Camille Paegelow. Elles ont reçu la veille au conseil général leur prix pour le concours de la Résistance, collectif et audiovisuel. Des jeunes filles émues et fières de perpétuer la mémoire . Ici en compag,nie de leur professeur Mme Navarro

Lors de la cérémonie officielle sur l’appel du 18 juin , portail des Jacobins à Carcassonne, 4 lycéennes de Paul Sabatier ont participé au devoir de mémoire , en lisant le poème liminaire de Primo Levi, Si c’est un homme : Sophie Arino , Micky De Jonge, Lucie Donadille et Camille Paegelow. Elles ont reçu la veille au conseil général leur prix pour le concours de la Résistance, collectif et audiovisuel. Des jeunes filles émues et fières de perpétuer la mémoire .
Ici en compagnie de leur professeur Mme Navarro.

Plus tard dans la soirée, à l’appel « des Républicains », une cérémonie à caractère privé à réuni militants et sympathisants  devant la stèle errigée en 1995, qui fut inaugurée par Raymond CHESA, maire de Carcassonne, et par les jeunes RPR mouvement alors présidé par Isabelle CHESA, qui planta le chêne sous lequel se trouve le monument portant l’effigie du Général et le Texte de l’appel du18 Juin 1940.

2015-06-18 2015-06-18 002 003

2015-06-18 2015-06-18 002 006

La stèle du Général a été à nouveau refleurie

La stèle du Général a été à nouveau refleurie

 

 

 

LA REPUBLIQUE DES MENTEURS

Rappelez vous  le 6 mai 2012. François Hollande est élu président de la République avec  51,63 % des suffrages exprimés.

18 004 656 voix se sont portées sur son nom après une campagne dont le slogan était :  » Le Changement c’est maintenant ».

Nous avons tout entendu à cette époque : » Moi Président , Président Normal, » et Les promesses du candidat Président;

VALS HOLLANDE

3 ans Après ou en sommes nous, ou en est la France .

Nous connaissons l’ampleur de la dette, l’ampleur du chômage,  mais ce n’est que  dans les prochains mois que nous allons découvrir l’ampleur du Sinistre, et l’ampleur  des ennuis qui vont véritablement commencer.

En 2012 nous disions , « les emmerdements sont pour tout de suite », en cela nous nous sommes partiellement trompé, c’est très bientôt que les choses vont se durcir.

Le signe précurseur des ennuis qui nous guettent c’est la tendance très forte qui s’affiche depuis quelques semaines, avec la remontée des taux d’intérêts.

La baisse de l’euro par rapport au Dollar et face aux autres monnaies fortes des grandes puissances (yen et livres ) nous aura placé durant quelques mois dans une situation favorable permettant a quelques entreprises comme airbus d’être plus facilement concurrentielles sur le marché international.

La baisse du prix du pétrole se combinant  avec la quasi parité Euros/dollars, et les taux d’intérêts faibles auraient du permettre le redémarrage de notre économie. Il n’en a rien été…

Qu’elle est la réalité pour notre pays;

Peu d’ entreprises sont concernés  par la baisse de l’euro; la France compte très peu d’entreprises exportatrices;

Quant à la baise du pétrole, elle ne concerne que les industriels gros consommateurs d’énergie fossile, ils sont peu nombreuses dans l’hexagone,  enfin pour ce qui concerne les  taux d’intérêts faibles proches de zéro et  qui auraient du générer des  d’investissements, rien ne s’est passé.

Rien ne s’est passé  car  il faut comprendre les particuliers ou les entreprises .

Pour investir il faut avoir une visibilité au moins à moyen terme favorise l’émergence  des projets.

Depuis trois ans nous sommes confrontés à une politique dogmatique à une politique incohérente, à une politique anecdotique.

La conséquence pas de projet, pas d’envie, pas de perspectives entrainant inéluctablement une  consommation des ménages  en berne, un  marché du bâtiment sinistré , pas d’investissement ,  le moral des français a zéro, ils ont peur de l’avenir…

Faut il s’étonner de cette situation, certainement pas.

Nous vivons dans la république des menteurs; Jamais un président n’a autant parlé de transparence et jamais il n’a autan menti  aux Français que se soit sur les résultats de sa politique, ou que se soit même sur sa vie privée.

Avec François Hollande « le mensonge est devenu comme le tabac et les allumettes , monopole d’Etat ».

En avril 2012 il promettait qu’il inverserait la courbe du chômage,  allant en avril 2014, jusqu’a conditionner sa candidature aux présidentielles de 2017 à la baisse du chômage;

Bilan des  trente cinq mois de mandat : trente et un mois de hausse du chômage;

En mai 2012 la France comptait 2927600 chômeurs elle en compte aujourd’hui 3 536 000 pour la catégorie A , si l’on ajoute les catégories B , C,  D et E se sont au total 5 997 800 demandeurs d’emploi qui sont inscrits à l’ANPE, pardon à « pôle emploi » contre 4 997 000 en 2012.

chomage625

Hollande et ses équipes  ont sous estimé la gravité des conséquences de la crise de 2008 par idéologies mesquines.

N’ écrivait-il pas dans son programme présidentiel, que la situation était due d’abord « aux politiques injustes et inefficaces menées depuis dix ans, soulignant les « fautes économiques et morales » du quinquennat  finissant;   la belle affaire !!!!

Lui,  est resté bêtement   rivé aux vieux logiciels des cycles économiques celons lesquels la croissance ne peut que revenir et la courbe du chômage ne peut que s’inverser, oubliant que depuis les cours d’économie qu’il a reçu à l’ENA les choses ont changé, le monde a changé, l’économie s’est mondialisée, que trop de charges , trop de fiscalité, trop de contraintes trop de rigidité conduisant à un manque de compétitivité pèsent sur les entreprises Françaises,  que notre croissance est largement insuffisante pour créer des emplois.

Alors pour Combattre le chômage, la seule alternative est de sortir la vieille recette Socialiste des emplois subventionnés par l’argent public, par la multiplications des divers emplois aidés, qui n’ont d’avenir que le nom.

chomage626

Le jour de l’annonce des chiffres du chômage, Vals, qui par ailleurs clame sur tous les toits et sur tout les médias son amour pour l’entreprise, annonce aux syndicats  pour les rassurer, comme si cela était utile, qu’il s’ opposerait a tout assouplissement du CDI;

En même temps de toutes part les rigidités du contrat du travail s’accroissent, en même temps que, toujours plus soutenus, les demandeurs d’emplois illustrent le fait qu’ils ont plus d’avantage à rester au chômage qu’à travailler.

les conclusions de la cour des comptes sur ses sujets sont sans appel : « moins de 40% des jeunes en contrat aidés on trouvé un emploi six mois après la sortie du dispositif,

En plus de contribuer à l’aggravation de la dette, leur cout est de trois milliard d’euros. La création artificielle d’emploi n’a jamais réglé le problème du chômage, il en est de même des usines à gaz mis en place comme le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE).

Pendant que la France compte 1000 chômeurs de plus par jour, d’autres pays comme l’Allemagne, le royaume uni, l’Espagne ou les états unis ont fait reculer le chômage; ils ont simplement fait preuve de… courage.

Comme le disait mon grand père, pour faire reculer le chômage ce n’est pas des emplois qu’il faut créer, c’est du travail;

La nuance est d’importance, et pleine de bon sens.

On connait les causes des difficultés dans notre pays: charges sociales , trente cinq heures, smic, seuils sociaux, formations etc…, depuis des décennies les exécutifs qui se sont succédés refusent de prendre le risque d’accroitre le mécontentement, et se rendent complices du déclin de notre pays en ne prenant pas les décisions radicales nécessaires.

Il en est ainsi pour notre Président actuel car son souci d’être réélu est sa préoccupation principale, bien au delà des problèmes du chômage , des Français dont il se fout comme de sa première cravate.

Au terme de ce propos j’ouvrirais une parenthèse pour évoquer deux des sujets de philosophie du bac  2015  :

 » La politique échappe-t-elle à l’exigence de vérité ? »  je répondrai volontiers au vu de ce qui précède  que la réponse est contenu  hélas dans la question;

Je ne peux résister au plaisir de reprendre ici la première phrase du  texte de Spinoza proposé au série ES pour l’explication de texte :  » « Dans un État démocratique, des ordres absurdes ne sont guère à craindre, car il est presque impossible que la majorité d’une grande assemblée se mette d’accord sur une seule et même absurdité. » Je ne ferais là aucun commentaire…

L’éducation Nationale a, pour une fois, collé à la réalité.

Prochain article :   « Arrêtez d’emmerder les Français »

Commémoration de l’appel historique du 18 juin 1940

75 ème anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 lancé par le Général de Gaulle.

En collaboration avec le Comité d’Entente des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, les Associations Patriotiques de Carcassonne et l’Association des Forces Françaises Libres.

09h00 : Rassemblement des Porte-drapeaux sur le parking du Boulevard Camille Pelletan.
09h15 : Rassemblement devant le Monument de la Résistance square Gambetta : Personnalités, Associations d’Anciens Combattants, Porte-drapeaux, Harmonie Municipale, Piquet d’Honneur, Chorale scolaire du Collège Varsovie, etc.
09h30 : Cérémonie au Monument de la Résistance :
– Montée des Couleurs,
– Refrain Marseillaise,
– Chant des Partisans par la Chorale scolaire du Collège Varsovie sous la direction de madame Florence Roquelaure, professeur de chant,
– Lecture de l’Appel historique du 18 juin 1940 du Général de Gaulle par une élève du Collège Varsovie,
– Lecture du message du ministériel par Monsieur le Préfet,
– Dépôt de gerbes par les Autorités,
– Sonnerie aux Morts,
– Minute de silence,
– Marseillaise en entier,
09h55 : Départ en cortège en direction de la stèle du Général de Gaulle, en empruntant la rue de Verdun puis la rue Courtejaire.
10h05 : Stèle du Général de Gaulle :
– Chant des Partisans par la Chorale scolaire du Collège Varsovie sous la direction de madame Florence Roquelaure, professeur de chant,
– Dépôt de gerbes par les Autorités,
– Sonnerie aux Morts,
– Minute de silence,
– Marseillaise en entier,
– Remerciement aux Porte-drapeaux, au Piquet d’Honneur, à l’Harmonie Municipale et à la Chorale scolaire.
10h15 : Dislocation.

GAMBETTA 2015 : EAUX, ROSES et LUMIERES

 

Gérard Larrat coupe le ruban, à ses coyés Louis Le Franc Prefet de l'Aude ce sera sans doute une de ses dernières apparitions officielle, Alfred Raucoulles 93 ans historien et Doyen du Square, Arnaud Albarel et Isabelle Chesa

Gérard Larrat coupe le ruban, à ses coyés Louis Le Franc Prefet de l’Aude ce sera sans doute une de ses dernières apparitions officielle, Alfred Raucoulles 93 ans historien et Doyen du Square, Arnaud Albarel et Isabelle Chesa

Le Nouveau Square Gambetta a été inauguré hier, après 6 mois de travaux, livré en temps et en heures grâce aux soins et au travail intense des élus, des services de la ville, et des entreprises;

Belle performance, belle réalisation qui donne à Carcassonne une « entrée de ville  » digne et constitue le premier maillon de la reconquête de la Bastide, accompagnant la réfection du musée, les réhabilitations des façades lancées depuis quelques mois, et la programmation  des opérations de sécurisation du centre ville, de la rénovation des rues des Calquières , Trivalle et Pont Vieux.

Carcassonne est engagée dans le processus « ville d’art et d’Histoire » et se prépare à  promouvoir et à lancer enfin l’opération « Grand site ».

Près de 1000 Carcassonnaises et Carcassonnais ont accompagné, malgré le temps maussade, leurs élus pour cette inauguration, et l’unanimité est faite autour de cette réalisation.

Seule note discordante à cette soirée, l’absence de l’opposition municipale PS, sans doute peinée, ou jalouse de partager la réussite d’un projet réalisé pour les habitants de cette ville.

Comble du sectarisme, pendant l’inauguration, les jeunes du Ps distribuaient des tracts sur les parebrises des voitures critiquant la gestion de la majorité Municipale, comme si les socialistes locaux avaient le droit ,compte tenu de leur passage à la mairie et leur gestion dans l’agglo, de donner des leçons de bonne conduite financière….

Quelques dates clés :

1846 : construction du premier square lié à la construction du pont Neuf

Capture gambetta 2

1883 : le square prend le nom de Square « Gambetta »

2007 : Construction du Parking

Photo Claude Boyer du journal l'indépendant

Photo Claude Boyer du journal l’indépendant

2015 :Faisons un petit tour en image maintenant sur le square et pendant la soirée d’hier.

2015-06-16 2015-06-16 001 032

1500 rosiers et 25 variétés de fleurs

1500 rosiers et 25 variétés de fleurs

2015-06-16 2015-06-16 001 001

aire de jeux pour les enfants

aire de jeux pour les enfants

Le Miroir d'eau

Le Miroir d’eau

 

et un carousel

et un carrousel…

Dans les allées arborées des bancs pour les ainés

Dans les allées arborées des bancs pour les ainés

Helena et la façade du musée renovée

Helena et la façade du musée rénovée le jour …

Eclairés la nuit

Eclairées la nuit

2015-06-18 2015-06-18 003 001

2015-06-18 2015-06-18 003 003

pendant l'intervention du Maire

pendant l’intervention du Maire

Beaucoup de monde venu découvrir le square

Beaucoup de monde venu découvrir le square

2015-06-16 2015-06-16 001 025

le groupe BRBB a animé la soirée

le groupe BRBB a animé la soirée

Le square Gambetta aujourd'hui

Le square Gambetta aujourd’hui (Facebook Patrick Lanau)

gambetta 2

 

 

DATES A NE PAS MANQUER

MARDI 16 JUIN  2015 à 19 Heures Inauguration du Nouveau Square GAMBETTA gambetta620 VENDREDI 19 JUIN 2015 Jardin du Prado   à19h00 Vernissage de l’exposition T.O.L.E.R.A.N.C.E. TOLERANCE621 MERCREDI 24 JUIN 2015 Square Gambetta 19h00  Vernissage de l’exposition  MARTA SOLSONA MARTA SOLSONA622 JEUDI 25 JUIN 2015 19h30 Théatre Municipal Présentation de la nouvelle saison Théâtrale THEATRE MUNICIPAL623