TRAVAUX A L’EGLISE SAINT VINCENT

2015-03-19 chantier St Vincent 026L’église Saint Vincent pourrait être le symbole de la Ville Basse. Elle en est de toute manière un monument majeur. 54 mètres de haut, 54 cloches, ce n’est pas le seul chiffre impressionnant qui caractérise l’église.

En effet, la nef fait 60 mètres de long, 27 mètres de haut et 21 mètres de large, c’est la plus vaste du Languedoc !

Cette grande église date de la fin du 13e siècle, de l’époque de la fondation de la Ville Basse. Elle reprend le nom de la paroisse détruite dans le faubourg nord de la Cité. Les habitants avaient certainement besoin de garder quelques repères…

C’est dans cette église qu’on a vénéré pendant très longtemps la Vierge de la Parade, patronne des drapiers. Autant dire qu’elle devait être très sollicitée, parce que Carcassonne comptait un nombre impressionnant d’ateliers de filature, de tisserands, drapiers, cardeurs, etc…

Avec jean louis Bes adjoint à la culture

Avec jean louis Bes adjoint à la culture

De nombreux tableaux de Gamelin, peintre carcassonnais, ou de Mignard, ornent les parois de l’église et de ses chapelles.

C’est un monument phare de la Bastide saint Louis, extrêmement visité tout au long de l’année, en 2014 nous comptons 46 500 visiteurs.

Elle participe ainsi pleinement à la politique touristique et culturelle que mène la ville dans le cadre de la liaison Cité/Bastide, la labélisation Ville d’Art et d’Histoire, et la rénovation patrimoniale du secteur sauvegardé.

Isabelle adjointe chargée de l'urbanisme et du patrimoine  entourée du Maire  d'Any Barthes  du vicaire général Luc Caraguel donne les informations à la pressedonne

Isabelle adjointe chargée de l’urbanisme et du patrimoine entourée du Maire d’Any Barthes du vicaire général Luc Caraguel donne les informations à la presse

Cette église est de propriété communale, classée comme monument historique par l’Etat. C’est à ce titre que nous avons le devoir de l’entretien, de la rénovation.

Le clergé, affectataire, fait vivre la paroisse et répond aux attentes des carcassonnais qui veulent des cérémonies religieuses et participer au culte.

Comme nos prédécesseurs, nous avons besoin de garder des repères du passé pour construire l’avenir. C’est pourquoi face à des problèmes majeurs d’entretien et de rénovation, j’ai décidé avec Monsieur le Maire de mettre en place un plan pluri annuel de travaux et de restauration soutenu financièrement par la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

Pour 2015, nous engageons avec leur soutien un programme de travaux à hauteur de 200 000 € pour restaurer les chapelles nord et régler les problèmes d’étanchéité du choeur de l’édifice.

le mieux pour se rendre compte est de s'approcher et isabelle n'a pas hésité a emprunter la nacelle

le mieux pour se rendre compte est de s’approcher et isabelle n’a pas hésité a emprunter la nacelle

Les travaux démarrent aujourd’hui et une 2ème phase débutera en septembre.

Durant notre 1er mandat, chaque année sera marquée par un effort financier équivalent pour finaliser les travaux de restauration extérieurs. Puis nous aborderons sur le second mandat, la rénovation intérieure. Ce chantier d’envergure procurera sur 10 ans du travail pour nos artisans spécialisés.

Ce programme s’accompagne d’un vrai projet urbain avec la rénovation de la rue Armagnac, la mise en place d’un éclairage LED en façade, et aussi d’une volonté partagée avec le clergé pour développer les visites de l’édifice et de son clocher.

Ma volonté est sans faille pour redonner à Saint Vincent tout le lustre qu’il mérite afin que chacun de nous puisse être fier de notre patrimoine.

Avec Any Barthes conseillère municipale déléguée au patrimoine

Avec Any Barthes conseillère municipale déléguée au patrimoine

Je remercie la Conservatrice Régionale des Monuments Historiques pour son soutien, ma conseillère déléguée au patrimoine Any Barthès, et enfin l’abbé Caraguel et sa paroisse pour son investissement dans la cité et le projet.

La réhabilitation de Saint Vincent, aspect technique et financier

un projet qui s’inscrit dans le cadre de la revitalisation de la Bastide !

Situation actuelle :

L’édifice souffre de nombreuses pathologies du bâti, en raison des caractéristiques du grés de Carcassonne, qui se délite avec le temps.

Conséquences : des infiltrations dans l’église à chaque grosse précipitation, et des dommages sur les chapelles, les objets d’art,  les tableaux ….

Une mise en sécurité avait d’ailleurs dû être engagée fin 2014 par la pose de filets, car le risque de chutes de pierres était important sur la voie publique.

Décisions prises par la ville :

1. Engager la réhabilitation complète de l’enveloppe extérieure de l’Eglise, sur plusieurs exercices budgétaires, dans le cadre d’un programme de travaux pluriannuel défini avec la DRAC, dans la mesure où l’Eglise est un Monument historique classé.

Budget 2015 : 50 000 € dédiés au lancement d’une étude diagnostic globale, étape obligatoire pour déterminer les travaux à effectuer, les chiffrer, et les phaser sur plusieurs années.                                  Subvention DRAC de 45 % attendue                                              Lancement de la consultation : Avril 2015                                              Durée de l’étude 6 mois

 2 . Engager les réparations les plus urgentes immédiatement :

En réponse aux problèmes d’infiltration les plus urgents ayant causé un sinistre au niveau du chœur en décembre dernier, des travaux sont programmés.

Budget 2015 : 90 000 € pour une première phase prioritaire, répartie en 2 interventions : 

  • Intervention en cours (18 au 20 mars 2015) sur les vitraux du chœur : rejointoiement des baies de manière à les rendre à nouveau étanches. 
  • Intervention sur les chapelles latérales nord, dont les vitraux sont très endommagés : lancement du marché de travaux en avril et  travaux prévus au 2éme semestre 2015.
Mme Ceconello directrice du service urbanisme et Mr Grégoire Estève des services techniques de la mairie

Mme Ceconello directrice du service urbanisme et Mr Grégoire Estève des services techniques de la mairie

LA BRIGADE VERTE AU SERVICE DES CARCASSONNAIS

Depuis mercredi, une nouvelle unité est entrée en fonction à Carcassonne. Il s’agit de la brigade verte, composée de sept agents (dont cinq emplois aidés). Cette équipe est chargée des interventions d’entretien et de nettoiement des espaces verts. Elle vient en complément des services chargés des secteurs et de l’entretien des végétaux.

2015-03-19 chantier St Vincent 015

Ce jeudi, les sept agents intervenaient sur l’aire de jeux de Saint-Jean-de-Brucatel. Dans les prochains jours, une opération est prévue dans le quartier Saint-Georges. Dans les prochaines semaines, des interventions sont programmées aux abords de la Cité, avant l’arrivée des touristes pour les vacances de Pâques.( texte du journal l’indépendant)

Le maire et les élus  attendent  beaucoup de ce nouveau service  constituant un engagement de campagne pour les deux candidats aux municipales de 2014

Le maire et les élus attendent beaucoup de ce nouveau service constituant un engagement de campagne pour les deux candidats aux municipales de 2014

P.A.D.D ! POS! PLU.!..MAIS QU’ES CE DONC

Le POS (Plan d’Occupation des Sols) de 1983 est revenu dans l’actualité pour ce qui concerne les contraintes liées à l’urbanisation de la ville de Carcassonne après que le PLU (Plan Local d’Urbanisme) devant remplacer les pos a été retoqué par la justice sur une erreur administrative du temps ou l’administration Perez Rivel régnait sur la ville.

Mais avant de rédiger un nouveau PLU il faut absolument présenter et adopter le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable).

Tout ce travail est à la charge du service urbanisme sous la responsabilité d’isabelle Chesa  première adjointe au maire  qui Jeudi dernier a présenté au conseil municipal le PADD.

Soulignons au passage, qu’elle s’est vue félicitée pour son travail et bien sur pour celui du service urbanisme de la mairie  par…nous vous le donnons en mille,  Monsieur Cornuet lui même et en personne.

CapturePADD1

Capture PADD2