PHILIPPE CALVET EST PARTI…

Photo midi libre

Photo midi libre

Depuis ce matin tous tes amis sont tristes quand ils ont su que tu étais parti pour un grand voyage.

Nous savons tous, que tu es assis maintenant au pied du grand marronnier de l’éternité.

Saches que notre émotion est immense mais que nous conserverons uniquement le souvenir de ta joie de vivre, de ta générosité de ta grandeur d’âme, et d’un cœur qui a toujours accueilli avec chaleur et bienveillance ceux qui franchissaient le seuil de ta porte.

Dans les nuits claires des étés chauds, avant de franchir la porte Narbonnaise, les soirs ou nous irons boire et rire dans la cité, nous lèverons nos yeux vers les étoiles pour te faire un signe d’amitié.

Nous pensons très fort à ta famille, à ton épouse Marie Hélène, à ta fille Mané;

Après tant d’épreuves, courageusement traversées à cause de ta maladie, tu as droit au repos;

Dors en Paix Philippe, dors en paix.

Les obsèques de Philippe se dérouleront  Mardi 30 décembre  à 14h30 à la basilique Saint Nazaire.

NOS ELUS SUR LE TERRAIN

Au moment ou la plus part d’entre nous fêtions Noël, quelques uns de nos collègues élus étaient sur le terrain;

Yazid Laredj et Placide Arias ont accompagné le préfet au groupement de gendarmerie.....(photo la dépêche du midi)

Yazid Laredj et Placide Arias ont accompagné le préfet au groupement de gendarmerie…..(photo la dépêche du midi)

...Geneviève Pichard rendait visite au service des urgences à l'hôpital de Carcassonne

…Geneviève Pichard rendait visite au service des urgences à l’hôpital de Carcassonne

POUR QUE LES CHOSES SOIENT CLAIRES….

PHOTO ROGER GARCIA (La Dépêche di Midi)

PHOTO ROGER GARCIA (La Dépêche du Midi)

Lors de la dernière session du conseil municipal, nous avons été interpellés par Madame RIVEL sur deux délibérations.

la première concerne une vente de domaine public à un particulier, la deuxième concerne  la décision de « solder » une étude entamée sous l’ancienne majorité municipale.

Vous trouverez ci dessous « in extenso » les réponses que j’ai apportée lors de la séance du conseil municipal.

 VENTE PARCELLE DU DOMAINE PUBLIC A PARTICULIER

Il arrive relativement souvent que des administrés s’intéressent à un terrain communal mitoyen avec leur propriété, et sollicitent l’acquisition d’une partie du domaine public.

La procédure est toujours la même :

1/ on s’interroge si l’on a l’utilité de la conservation de cette parcelle ? (circulation, usages, projets…)

2 / si ce n’est pas le cas à CT, MT, LT, alors nous n’avons aucune raison de refuser la cession et on lance la procédure dans le formalisme approprié, c’est-à-dire :

  • On démarre une enquête publique auprès de tous les riverains
  • Il y a saisine obligatoirement de France Domaine qui effectue l’évaluation financière du bien. Le prix communiqué sert toujours pour la mairie de base pour le lancement de la vente.

Notre pratique, Madame Rivel, n’est pas de faire de l’argent sur le dos des Carcassonnais.

Dans ce qui semble préoccuper la presse et vous-même, dois-je vous rappeler que dans le cadre de l’enquête publique tous les riverains sont prévenus individuellement de l’intention d’acquisition ?

Si aucune observation n’est formulée alors la vente est effectuée.

Dans le cas qui nous occupe maintenant, ce que ne révèle pas la presse donc vos sources c’est que ce n’a pas été le cas puisque :

Il y a eu, Madame, une co-propriété voisine qui est venue se renseigner et elle s’est positionnée pour l’acquisition d’une partie du terrain afin de réaliser une aire de jeux pour les enfants.

Les deux parties se sont entendues, et la parcelle a été partagée, cet élément a été repris par le commissaire enquêteur dans son rapport page 14.

Alors Madame, cessez d’intoxiquer les Carcassonnais avec vos suspicions mensongères pour alimenter votre campagne.

Nous avons du travail à réaliser pour remettre cette ville sur les rails alors que votre seule préoccupation est de récupérer un mandat.

ETUDE POUR LA RENOVATION DU QUARTIER ANCIEN DÉGRADÉ

Cette Etude a été confiée à la SCET en 2011 par l’ancienne municipalité avec un financement de l’Etat (50%) pour un montant global de 109 000 € HT.

Les Objectifs : Réaliser un diagnostic et un plan d’actions pour le centre-ville secteur sauvegardé, permettant de traiter les problèmes actuels :

  • Habitats
  • Espaces publics
  • Commerces
  • Tourisme
  • Accessibilité

Madame Rivel, vous n’ignorez pas que 2 problèmes se sont présentés :

  1. Vous avez rencontré des difficultés pour valider politiquement les propositions faites par le bureau d’étude et vous avez été dans l’incapacité de valider un projet global d’où le patinage sur ce dossier
  2. En mai 2012, le chargé d’étude a jeté l’éponge, a quitté même son employeur et ce dernier n’a pas été remplacé par la SCET qui n’avançait pas

Nous avons récupéré cette situation, une fois de plus. Nous aurions pu en rester là, mais comptablement et juridiquement cette opération restait non soldée en termes de marché.

D’un commun accord avec la SCET, un protocole transactionnel permet de clôturer ce marché, en payant partie de la prestation réalisée, sans risque de contentieux juridique derrière.

Pour être claire pour tous, cette étude devait déboucher sur un plan d’actions. Nous ne disposons que du diagnostic qui heureusement est riche et clair et a permis de déboucher sur la dernière OPAH que nous mettons en œuvre.

Les axes opérationnels à travailler pour faire face aux dysfonctionnements ont émergé de cette étude.

Point n’est besoin de relancer une ènième étude pour nous accompagner dans nos décisions politiques urbaines et sociales afin d’enrayer le déclin du centre-ville secteur sauvegardé.

Nos axes sont clairs, cohérents :

  • Le ravalement obligatoire des façades
  • La protection et la valorisation du patrimoine via l’actualisation du Plan de Sauvegarde avec la DRAC et le projet de labélisation Ville d’Art et d’Histoire
  • Le PLU patrimonial qui arrive
  • Les aménagements d’espaces publics programmés pour améliorer le cadre de vie en Bastide
  • Les accompagnements financiers prévus par la ville
  • La mise en place d’une autorisation préalable de division permettant le découpage abusif des immeubles en très petits logements
  • La remobilisation du FISAC pour les commerces
  • Les chartes qualités pour l’occupation du domaine public
  • Notre engagement dans le cadre de la politique de la ville en Bastide
  • La liaison urbaine entre la Cité et la ville basse

Merci de vos leçons, nous n’en avons pas besoin au regard de votre formidable bilan en matière de gestion des outils d’urbanisme

CARCASSONNE ENCHANTEE PAR « PARIS QUI S’EVEILLE »

Le théâtre municipal Jean Alary était plein pour assister à la projection du film « Il est minuit Paris s’éveille ».

DSC_1204

Entre 1945 et 1968  plus de deux cents cabarets vont ouvrir à Paris;

Chanteurs et humoristes se partagent ses petites scènes de minuit qui voit débuter entre autres, Barbara, Brel , Ferré, Mouloudji ,Cora Vaucaire Aznavour, Ferrat , Gainsbourg et bien d’autres;

Le film raconte ces talents qui sont nés ces années là, talents qui sont encore et pour longtemps dans notre imaginaire.

L’accueil réservé au film et à ses auteurs témoigne du bonheur et de l’émotion qu’ont vécu hier soir les spectateurs du théâtre Jean Alary

Merci à Laurence Gasc pour ton initiative et pour avoir convaincu ....

Merci à toi Laurence Gasc pour ton initiative et pour avoir convaincu ….

Henry Gougau et Yves Jeuland de venir présenter leur film sur la scène de notre théâtre Municipal, que l'un et l'autre ont retrouvé avec émotion

…Henri Gougaud et Yves Jeuland de venir présenter leur film sur la scène de notre théâtre Municipal, que l’un et l’autre ont retrouvé avec émotion

REVUE DE PRESSE

Conférence de presse photo du journal l'indépendant

Conférence de presse photo du journal l’indépendant

Ce soir à 20 heures, au théâtre Jean-Alary sera projeté sur grand écran de cinéma le documentaire désormais culte du Carcassonnais Yves Jeuland ; diffusé en décembre 2012 sur Arte et qui décrocha un record d’audience (entrée libre et gratuite). Le film qui vient de sortir en DVD (avec de nombreux bonus) retrace la vie des cabarets parisiens rive gauche entre 1945 et 1968 et surtout est une galerie de portraits et un recueil de témoignages des gloires de l’époque, de Barbara et à Ferrat, de Brel aux Frères Jacques, de Devos à Pierre Dac.

La soirée sera présidée et animée par le réalisateur lui-même, flanqué de son «conseiller» et «témoin», Henri Gougaud, poète chanteur, homme de radio, écrivain chroniqueur… carcassonnais !

Une soirée prestigieuse donc, qui est le symbole des fiançailles entre la ville et le film documentaire.

En effet, le maire Gérard Larrat a annoncé hier qu’au cours du mois de juillet, en marge des animations de l’été, aura lieu le tout premier festival du court-métrage documentaire amateur.

Le projet, selon lui, est en train de prendre forme et courant janvier les réalisateurs pourront commencer à faire acte de candidature. «Ce festival durera deux ou trois jours et les œuvres seront sélectionnées par un jury dont M. Jeuland fera partie. L’idée, c’est de créer un événement culturel et constructif avec des lieux de projection divers et variés que nous allons définir» a expliqué Gérard Larrat.

D’ici là, la soirée de ce jour, mise sur pied à l’initiative de Laurence Gasc, conseillère municipale et «amie d’adolescence» d’Yves Jeuland vous éclairera sur ce qu’est  un grand docu et tout ce que l’on peut dire à son propos !

(Article la dépêche du midi)

SOUTIEN AUX SALARIES DE CHIPIE

CHIPIE441

C’est encore une fois à l’initiative de la municipalité et de son Maire que s’est organisé comme en témoigne l’affichette ci-dessus, le soutien aux salariés de CHIPIE.

DSC_1182

CHIPIE fait parti du patrimoine de la ville, mais le forte récession que vit notre pays entraine les entreprises à redéployer ou à regrouper leur effectif.

C’est le sort qui menace les 41 emplois de CHIPIE;

DSC_1194

Comme pour le « Trois » la ville et ses habitants ont su se mobiliser et il n’y a aucune raison que les efforts conjugués des uns et des autres ne parviennent pas à sauver ces emplois;

DSC_1197

Profitant d’un séminaire des élus de l’agglo qui se tient depuis ce matin 9h30 au multiplexe de la zone du pont Rouge, Gérard Larrat a souhaité que les élus interrompent leurs travaux à 11 heures pour se rendre place Carnot au chalet mise à la disposition par la mairie aux salariés de Chipie, afin de signer le registre de la pétition.

Ce qui a été fait avant que les élus ne retournent à leur réunion.

IL EST MINUIT PARIS S’EVEILLE…..

PARIS S'EVEILLE437

Henri Gougaud  78 ans

GOUGAUD

Né à Carcassonne d’un père cheminot et d’une mère institutrice, Henri Gougaud se rend à Paris dans les années 50 où il entreprend d’écrire et de chanter. Il sera parolier pour Juliette Gréco, Jean Ferrat et Marc Ogeret.

Venu présenter son livre « Démons et merveilles de la science-fiction » à Claude Villers, il entame une carrière de conteur dans l’émission « Marche ou rêve » sur France Inter. Révélé en tant que romancier avec Belisbaste (1982), il poursuit son œuvre alternant nouvelles fantastiques, romans, recueils de conte et de légendes. Parallèlement, il dirige les collections La mémoire des sources et Contes des sages aux Editions du Seuil. Il monte aussi des spectacles, anime des ateliers autour du conte. Il publie Le roman de Louise en 2014.

Jeuland

Yves Jeuland est un réalisateur français, auteur de documentaires, né en 1968 à Carcassonne. Son père est enseignant à l’école normale, l’IUFM d’aujourd’hui sa est mère également prof .Ce Carcassonnais a usé ses fonds de culotte sur les bancs de l’école Saint-Saens, puis au collège La Conte où sa mère enseignait le français, avant de poursuivre au lycée Paul Sabatier

Plusieurs de ses films portent sur l’engagement politique[1]. Il retrace notamment l’histoire des communistes français, puis celle des socialistes, après avoir suivi entre 1999 et 2001 Bertrand Delanoë, Jean Tiberi et les autres protagonistes de l’élection municipale de 2001 dans la capitale française pour Paris à tout prix.

En 2002, dans Bleu, blanc, rose, il filme trente ans d’histoire des homosexuels en France.

En 2007, les 6 et 7 novembre, France 3 diffuse son documentaire en deux parties, Comme un juif en France[2], qui de l’affaire Dreyfus à Vichy puis de la Libération à nos jours, retrace l’histoire des Juifs en France. Ce film a obtenu en juillet 2007 le Lia Award[3] au Festival international du film de Jérusalem.

En 2008, il réalise[4] une chronique sur les élections municipales à Fleury (Aude).

En 2010, sort au cinéma Le Président où Yves Jeuland filme Georges Frêche au plus près, au cours de son ultime campagne politique.

En 2012 Yves Jeuland et henri Gougaud coréalisent  Il est minuit, Paris s’éveille, film sur les cabarets, leurs artistes et les nuits parisiennes des années d’après-guerre[8]. Un film d’archives avec les témoignages de Jean Rochefort, Juliette Gréco, Charles Aznavour, Anne Sylvestre, etc. Le film a reçu le prix du meilleur documentaire de télévision 2013 décerné par le Syndicat français de la critique de cinéma et des films de télévision.

Ce film sera projeté gratuitement au théâtre Municipal Jean Alary le mardi 16 décembre à 20 heures.

Vous y ètes cordialement invités.

 

OBSEQUES DE MADAME LARRAT

La cérémonie religieuse des obsèques de Dominique LARRAT aura lieu le mercredi 10 décembre à 11 heures, en l’Eglise de Névian.

Veuillez noter que la famille ne souhaite ni fleurs ni couronnes.

Une urne sera disponible à l’église pour recueillir des dons pour la ligue contre le cancer

DECES DE MME DOMINIQUE LARRAT

Nous avons appris ce matin le décès de Madame Dominique Larrat épouse de Gérald LARRAT maire de Carcassonne;

Madame Larrat s’est éteinte après de longs mois d’un courageux combat contre la maladie.

Elle fut, sa vie durant, une  compagne engagée et très proche de son mari dans tous ses combats et ses actions politiques; Elle fut une mère attentive, et une grand mère attentionnée .

Au nom des membres de notre association « Ambition Carcassonne », en mon nom personnel nous voulons vous adresser monsieur le Maire, ainsi qu’à vos enfants, à vos petits enfants et à vos proches nos condoléances les plus sincères, et tenons à vous assurer de notre fidélité et de notre amitié.

Isabelle CHESA