SAUVAGE OU PAS ?

 

En référence a la  polémique liée a ma campagne d’affichage, je souhaiterais savoir qui va être poursuivi et je n’en doute pas « pendu » pour infraction au code de l’environnement ?

La question s’adresse aux auteurs bien pensants de la majorité municipale qui se sont fendus, il y a quelques semaines, d’un article bien inutile à cette occasion.

Vous pouvez aussi sur ce site retrouver mon article du mois de mai 2013

affichage "sauvage" sur le rond point de la route de limoux face au conservatoire

affichage « sauvage » sur le rond point de la route de limoux face au conservatoire

19 AOUT 1944 : LIBERATION DE CARCASSONNE

 

Ce Lundi 19 Août à 9h30 les autorités civiles et militaires, les anciens combattants se retrouvent dans la clairière de Baudrigues pour se souvenir de ce que furent les évènements tragiques qui ont précédé la libération de Carcassonne.

DSC_7146 (640x427)

Le Directeur de Cabinet de la préfecture représentant Monsieur le Préfet vient de déposer sa gerbe

DSC_7140 (640x427)

Les trois stèles de la clairière de Baudrigues ont été fleuries DSC_7145 (640x427)

Isabelle Chesa était présente aux deux cérémonies, revenue spécialement à Carcassonne pour assister à ces célébrations.

DSC_7131 (640x427)

Puis c’est au monument de la résistance Place Davilla que ce sont retrouvés les autorités pour fleurir le monument et écouter le récit des journées des 19 et 20 Août 1944 lu par le vice Président de l’association des porte-drapeaux.DSC_7155 DSC_7162

ci dessous le récit de ces deux journées.

lib carc 1063

lib carc 2064lib carc 3065

 

BREVES…..

QUELQUES BREVES.

Pour ce mois d’Août pas grand chose ne devrait se passer sur le plan politique;

Mais rien n’est sûr…

Depuis quelques jours j’ai rassemblé quelques réflexions que j’ai intitulé « Brèves ».

Je souhaiterai les partager avec vous.

LE PPRIF  « plan de protection contre les risques d’incendies »

Pour notre commune c’est le site exceptionnel de la Cavayère et Montlegun qui est concerné par ce dispositif « parapluie ».

Obnubilé par le « principe de précaution » on ne fait rien plus dans ce pays sans mettre en place un plan de  protection contre tel ou tel risque; pour la petite histoire le centre ville aujourd’hui est soumis à un PPRIN (contre les risques d’inondations).

Bref à la cavayère et dans les alentours la mise en place du PPRIF a engendré des contraintes non négligeables pour les propriétaires des différents lotissements qui séjournent sur le périmètre concerné par cette mesure.

DSC00110

Entre autre contrainte, impossibilité d’agrandir les constructions existantes dans certain endroits, difficultés avec les assureurs, impossibilité de reconstruire dans certaine zone si une maison était détruite par un incendie, et bien d’autres encore et notamment, l’obligation de nettoyer et de débroussailler son propre terrain ce qui est normal, et même obligation d’aller sur le terrain du voisin débroussailler sur une certaine distance, si ce dernier, le voisin, ne remplit pas son obligation vis a vis de la loi; les sanctions existent sous forment de pénalités financières.

Or il se trouve qu’à la cavayère, la commune est elle même propriétaire, et qu’elle doit normalement être soumise aux mêmes contraintes de débroussaillement

DSC00117.

Or ces clichés l’attestent, c’est une véritable forêt vierge qui entoure les pins replantés après l’incendie de 1985 et on ne peut que souhaiter, qu’accidentellement ou volontairement il n’y ait pas de feu qui prenne; Il doit y avoir 20 fois plus de maison aujourd’hui qu’il y a 30 ans… Cherchez l’erreur.

LA GRANDE ROUE au square Gambetta

Plantée là au milieu des sculptures avangardistes de notre désormais célèbre Canadien, elle n’ajoute rien par sa contemporanéité incontestable au PAC (parcours d’art contemporain) créé pour la période estivale;

Malgré ses lumières je la trouve très triste…

QUAND CHRISTIAN BOURQUIN VEUT IMITER GEORGES FRECHE, et faire un coup médiatique il fait parvenir un chèque de 150 euros à l’UMP; On ne sait trop quoi penser de sa générosité;

Par contre on connait la position du premier secrétaire du PS qui n’a pas apprécié le geste du généreux donateur;

Il faut dire que le camarade  Harlem DESIR a plus le sens de « l’humeur » que celui de « l’humour… »

VOUS AVEZ DIT DIGNITE monsieur ICHE, vous avez raison d’en parler je vais vous rafraichir la mémoire;regardez bien ci dessous les deux articles publiés à quelques mois d’intervalle;

non cumul des mandats6

non cumul des mandats2

Tout le monde peut tout comprendre… mais quand même, quand à pas tout à fait deux ans d’intervalle, Jean Claude Perez annonce d’abord il abandonnera la Mairie puis non c’est la députation qu’il va laisser tomber; ou est la dignité monsieur le donneur de leçon? ou est elle, de la part de quelqu’un qui au grès de ses calculs politiques, des évènements législatifs, et du contexte local, danse le tango; deux pas en avant trois pas en arrière

Braves Carcassonnaises, braves Carcassonnais un jour au grès de mon intérêt je vous déclare ma flamme et je reste votre maire je vous aime!, un autre jour  je reste député de ma circonscription je quitte la mairie Je vous haïs!!…

« Mon seul amour c’est vous » dit une chanson, mais qui « vous » exactement ?

Quelle dignité il affiche là, Monsieur le député Maire, n’est-ce pas monsieur ICHE ? on sent immédiatement l’amour qu’il porte a ses administrés

Encore de la dignité vis a vis des syndicats traînes en justice, allez  encore de cette même dignité vis a vis de ses électeurs puisqu’il nomme déjà, avec presque 5 ans d’avance  son successeur à la députation, de la dignité il en déborde ce garçon tellement que tout le monde monte au front pour « sauver le soldat Perez ». Es ce bien utile ?

RE VOILA MONSIEUR GARINO, a la rescousse de la  gestion dispendieuse du festival.

Extraordinaire cet henry,cela fait trente ans qu’il vit au crochet de Raymond CHESA tant il a fait de l’affaire ORTA son fond de commerce.

Ce  piètre argument relève de la diffamation tellement il est grossier et dérisoire, puisqu’il considère en quelque sorte que je suis responsable d’événements qui ont eu lieu au temps de Raymond , dont je revendique haut et fort la filiation,était Maire alors que j’avais moi-même 20 ans

Bref deux choses sont sures si Henry Garino se retrouve à nouveau sur la liste conduite par le Député Maire : non seulement il va contribuer à élever sa moyenne d’àge ce a quoi il ne peut rien, mais il va sérieusement contribuer à faire baisser son  niveau intellectuel ce à quoi il ne peut rien non plus d’ailleurs .

UN VERT PAS SI VERT QUE CA ;

michel-cornuet

En se positionnant en tant que Président du Covaldem en faveur du centre d’enfouissement technique de Lassac.

Monsieur CORNUET ,obliger toute une population à supporter cela, après les dégâts  et les blessures faisant suite à l’exploitation des Mines de Salsigne, imposer à  ce coin de la montagne noire à accueillir des milliers et des milliers de tonnes de déchets Ménagers, dans des conditions de sécurité discutables, est un acte irresponsable et cruel , c’est condamner toute une vallée à mourir.

Prendre cette décision c’est aussi cautionner les conditions scabreuses et douteuses dans le montage du dossier de Lassac.

Je persiste et signe Le centre d’enfouiessement technique de Lassac est une erreur historique

L’ARTISANAT EN COLERE ;

Le Président de la Chambre des métiers André SYLVESTRE a exprimé avec des mots très durs les décisions gouvernementales visant à supprimer l’aide de l’État aux entreprises qui embauchent un apprenti ;

Il est vrai que le marché de l’emploi est tellement porteur, les carnets de commandes archi pleins, les trésorerie des entreprises opulentes, pour prendre ce type de décisions.

On se demande vraiment si au sein du gouvernement ou au sein de ceux qui nous représentent, la lumière brille à tous les étages pour prendre ce type de mesure.

Le secteur des métiers tient depuis des décennies l’économie du pays a bout de bras ; les petites entreprises sont les plus dynamiques en matière de création d’emploi, elles assurent la formation technique de milliers de jeunes par l’apprentissage, elle résiste par leur adaptabilité aux soubresauts des crises, autant de raisons pour leur fiche la paix et les laisser travailler ;

Eh bien non, pour faire des économies de bout de chandelle, on vient leur casser les pieds, alors que tant d’économies sont a faire ailleurs .(rappelons que Monsieur Sapin Ministre du budget a annoncé que pour cette année le déficit serait de 3,7% voir 3,9 et que la barre des 3% n’interviendrai qu’en 2015…peut-être.)

Comme d’habitude hélas dans ce pays on ne traite jamais les problèmes a fond, on va au plus facile, on tape sur les plus entreprenants, on fragilise  les classes moyennes, on ponctionne les retraités, on dépenses de plus en plus d’argent a des sottises, et on est de plus en plus dans la mouise ;

Mais aussitôt après quand le bon peuple s’agite et surtout quand on s’aperçoit de l’énormité de la bêtise on revient en arrière et on propose une autre mesure en faveur de ses braves artisans…

Vives nos gouvernants compétents et bien pensants, plein de dignité et de leçons à donner…

Cà ne vous rappelle pas quelque chose ?