MACHINES ARRIERE ….TOUTES.

.RYTME SCOLAIRE

Article destiné à la presse locale, qui a été repris intégralement par l’indépendant dans son édition de Jeudi

L’Association Ambition Carcassonne 2014 communique

Cette expression de marine est l’exacte posture du député Maire, face aux problèmes posés par la réforme de son ministre de l’éducation Vincent Peillon quant à l’aménagement des rythmes scolaires.

Passera-t-on à la semaine des quatre jours et demi en 2013 ou faudra-t-il attendre 2014 pour prendre cette décision ?

Lors du conseil municipal du 28 février dernier, Jean Claude Perez affirmait que devant la pertinence de cette bonne reforme concoctée par le camarade Peillon il n’y avait aucune raison de surseoir à son application mais que par précaution il réunirait un conseil municipal « spécial » pour débattre de ce problème.

Entre temps les conseils d’écoles (assemblées où sont représentés dans chaque école, parents enseignants et municipalité) se sont réunis,  et ne trouvent pas apparemment à leurs goût cette énième réforme, résultat: quasiment toutes les écoles de la ville se sont prononcées contre ce nouvel aménagement des rythmes scolaires.

Par voie de conséquence le député maire fait machine arrière et au cours de ce conseil de jeudi  va nous expliquer que la démocratie a fonctionné et  que dans ces conditions les rythmes scolaires et la semaine de 4,5 jours attendront 2014.

A mon avis, il doit y avoir des élections pas loin pour expliquer cette volte-face

Pour la petite histoire l’agglo, qui a voté son budget en début de semaine aurait souhaité une réponse plus rapide puisqu’il y a de lourdes implications financières à ce type de décision.

Bref, pour la deuxième fois de la semaine, Pérez, en bon danseur de tango, fait un pas en avant et deux pas en arrière: La reculade, en réponse l’insuccès de  la fête du pays Carcassonnais auprès des commerçants de la Cité étant le deuxième exemple d’actualité de la danse préférée de l’édile Carcassonnais.

Mais  le plus grave dans cette affaire, c’est  que la reforme Peillon  n’est pas une bonne réforme car elle ne règle rien sur le fond.

Se préoccuper des rythmes scolaires sans prendre en compte les problèmes rencontrés par les enseignants au quotidien avec des programmes surchargés est irresponsable.

Cette reforme est dogmatique, elle est  prisonnière de l’idéologie et du clientélisme.

Réglera-t-elle le fait que 1 élève sur 5 sortant du CM2 ne sait ni lire ni écrire, règlera-t-elle le fait que chaque année entre 120 et 140000 élèves sortent du système scolaire sans aucun diplôme?

Répond-t-elle à l’exigence de l’égalité des chances? rien n’est moins sûr, elle aggrave les disparités à mon avis et va couter très cher  aux communes (50€/enfant donné par l’état, cout réel évalué à 150 €) et donc aux contribuables,  remettant par la même en cause le concept de la gratuité de l’école.

Elle ne  satisfait pas les Caisses d’allocations familiales, à qui l’Etat a demandé de faire des économies mais qui vont devoir abonder le surcout des centres aérés etc..etc.

Adieu la logique, Adieu la cohérence, mais on y est habitué à Carcassonne. En tout état de cause elle sera effectuée en 2014, le report n’étant motivé que pour des raisons électoralistes…

LE CHALLENGE GREGOIRE : LA FÊTE DU XIII

Le challenge Grégoire s’est déroulé hier Dimanche à la plaine Mayrevieille.

1 252 jeunes venus de tout le Sud de la France se sont opposés de 9 à 18 heures dans différentes catégories dans ce tournoi majeur du rugby à XIII

Sérieux et virils les petits

Sérieux et virils les petits

Des très jeunes, bonne graines pour le XIII

Des très jeunes, bonne graines pour le XIII

Organisé par la MJC XIII en la mémoire de jean Marie Grégoire éducateur tragiquement disparu, cette compétition en est à sa quatorzième édition.

Elle montre la vitalité du rugby à treize de notre région , mais aussi de toute la France , et elle rend hommage également, aux centaines de bénévoles qui au quotidien encadrent et forment  dans les clubs, dès leur plus jeunes âges, des milliers de gamins qui rêvent aux « Dragons Catalans ».

Isabelle et Bibi , fan de XII, ne pouvaient pas manquer d'encourager les équipes et leurs bénévoles.

Isabelle et Bibi , fan de XIII, ne pouvaient pas manquer d’encourager les équipes et leurs bénévoles.

Philippe Bayle , joueur des « Dragons » était le parrain de ce challenge, Teddy Sadaoui capitaine de l’ASC était parmi les centaines de compétiteurs qui avaient envahi les terrains de la plaine Mayrevielle  et Jean-Jacques Llabata, président de la MJC XIII pouvait être fier du succès remporté par   cette manifestation.

Chaque équipe, chaque enfant est parti avec une récompense.

Chaque équipe, chaque enfant est parti avec une récompense.

CARCASSONNE TOROS : JOURNEE DE L’AFICION

IMG_0047

Plus de quatre-vingt aficionados  se sont réunis réunis samedi soir à la Brasserie ô Gambetta de Georges  Villanueva  pour écouter André ROQUES président d’un des clubs taurins du biterrois,  parler  des « novilladas » et de leur avenir.

Les coprésident Baldy et Teulié présentent André Roques

Les coprésident Baldy et Teulié présentent André Roques

Son exposé a embrassé tous les aspects des manifestations taurines de France et d’Espagne;

Il a en même temps rendu ses lettres de Noblesse à ce type de corridas, signalant que Carcassonne faisait partie des villes phares pour la qualité et l’organisation des novilladas.

« Carcassonne Toros »  est aujourd’hui en pleine effervescence dans la préparation de la feria 2013, espérant après l’échec de l’année passée redonner du plaisir et de l’enthousiasme aux « aficionados » audois.

On a parlé toros ...

On a parlé toros …

AVEC LES JEUNES POP A FLEURY D’AUDE

Invitée par Franck MIRO et les jeunes populaires, c’est à Fleury d’Aude que s’est rendue Isabelle, pour participer samedi à midi au « repas de la reconquête ».

DSC_5763

Plus de deux cent personnes pour la plus part du narbonnais se sont retrouvées dans la salle des fêtes de Fleury, ou Isabelle a reçu un accueil chalereux de la part des jeunes bien sùr, mais aussi des personnalités locales et départementale , et de l’ensemble des militants et sympathisants,  des mouvements politiques réunis à cette occasion.( UMP,UDI, Gauche Moderne,parti radical).

Franck Miro à la tribune longuement applaudi pour son intervention

Franck Miro à la tribune longuement applaudi pour son intervention

JOURNEE PORTES OUVERTES A L’EHPAD « LES RIVES D’ODE »

l'Entrée de l'établissement

l’Entrée de l’établissement

La direction et le personnel d’accueil  ont accompagné  toutes la journée les personnes et familles qui désiraient visiter les locaux du nouvel ehpad « Rives d’Ode » établissement qui accueillera prochainement les pensionnaires du Centre de Séjour du Pont vieux (cspv).

Monsier POIDEVIN directeur adjoint a conduit cette visite

Monsier Jean Paul Petryszyn, directeur des services économiques et logistiques de l’hopital, chargé du suivi du chantier

Ce projet s’est construit il y a plus de dix ans au moment ou Monsieur Ferrandon assurait la direction du centre hospitalier et ou Raymond Chesa présidait le conseil d’administration du Centre Hospitalier.

Monsieur Bernard NUYTTEN préside en tant que directeur au destinées de l'EHPAD et de l'Hopital de Carcassonne

Monsieur Bernard NUYTTEN préside en tant que directeur aux destinées de l’EHPAD et de l’Hôpital de Carcassonne depuis plusieurs années

2013 et 2014 seront pour les personnels administratifs, cadres et soignants du bassin Carcassonnais deux années importantes, 2013 donc pour l’entrée en fonction de cette nouvelle structure et 2014 pour le déménagement du Centre hospitalier Antoine Guiraud  vers le  nouvel hôpital de Montredon.

Cette journée « portes ouvertes à permis » de découvrir des locaux agréables fonctionnels ;

Une Chambre individuelle

Une Chambre individuelle

Le futur cabinet dentaire

Le futur cabinet dentaire

L’établissement est constituée de quatre unités de 20 patients pour le rez-de-chaussée et de deux unités de 40 pensionnaires pour le deuxième étage.

Chaque unité dispose de sorties  de type « patio » sur l’extérieur et de tout l’équipement nécessaire (salles de soins, salle d’activités etc. etc.). Il est également pourvu d’un cabinet dentaire ultra moderne, entre autre.

Salle de détente

Salle de détente

Vous trouverez en illustration de cette nouvelle installation, des extraits paru dans la « lettre d’information des résidents et de leurs familles des EHPAD et du centre hospitalier de Carcassonne.

img006

img007

Au moment de cette installation, je voudrai avoir une pensée particulière pour l’ensemble du personnel administratif et soignant de cet Etablissement.

Non seulement ils vont devoir gérer le stress et le dépaysement engendré par ce déménagement pour les résidents et leur famille, mais ils vont devoir eux-mêmes prendre possession des lieux , des nouvelles installations, convenir de nouvelle méthode de travail, et garder une écoute encore plus forte pour les personnes âgés fragilisées par ce transfert.

Personne ne doutent qu’ils soient à la hauteur de cet évènement, et je leur adresse mes pensées les plus amicales et attentives pour le nouveaux challenge qu’ils ont à relever.

GARDEN’PARTY A PRAT MARY

Le cadre Champêtre

Le cadre Champêtre

Vous trouverez ci-dessous le communiqué transmis à la presse locale, paru sur l’indépendant du 23 mars 2013

« Ambition Carcassonne 2014 » communique

La ville arrive à mobiliser près de 200000 euros en trois semaines pour équiper la structure de Prat Mary, structure réceptive numéro 2

On la transporte du square Gambetta, on l’installe sur le  domaine de Prat Mary, équipée  de climatisation réversible, d’une alarme type IV, de limiteur de bruit et on achète un algeco qui servira de sanitaire, et qui coutera entre 16 et 17000 euros.

Au préalable, on a créé un réseau d’assainissement qui n’existait pas, on a renforcé les alimentations électriques, rénové la voirie, bref… le top!

La presse locale relate que cette structure équipée servira à recevoir des mariages et des réceptions, compte tenu « dixit le premier magistrat de la ville » que  « Jusqu’à présent, on louait les foyers de la ville mais cela posait pas mal de problèmes de nuisances. »

On fait d’une pierre deux coup! on justifie l’acquisition inutile de cette « baraque en planche » qui a coûté plus de 50000 euros, et on rejustifie encore en mettant généreusement cette structure à la disposition  du bon peuple de Carcassonne…

En fait, ces travaux  effectués à la hâte comme tout ce qui est entrepris à Carcassonne, sont décidés et  réalisés  pour la venue du  Président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone qui  viendra couper, le 29 mars prochain, le ruban pour l’inauguration de  » l’Ehpad Rives d’Ode ».

Il est prévu à cette occasion et ça n’étonnera personne une grande réception qui se déroulera précisément dans le prestigieux cadre champêtre et… préfabriqué du domaine de Prat Mary.

Comme quoi dans cette ville il suffit qu’il y ait un ministre ou une personnalité  qui débarque pour inaugurer les chrysanthèmes , on trouve l’argent qu’il faut pour planter les fleurs et la pelouse et surtout…faire la « fiesta »

« Carcassonne pour tous »,… tu parles…!!

Je ne sais si cela correspond à quelque philosophie de gauche, en tout cas à la gauche Caviar c’est sûr.

Par parenthèse, l’Epahd,  magnifique réalisation, trouve son origine au moment ou est né le projet du nouveau centre hospitalier, c’est à dire sous la mandature de Raymond Chesa.

Ceci méritait d’être précisé pour répondre aux interventions entendues pendant le dernier conseil municipal : « depuis 1983 il ne s’est rien fait à Carcassonne ».

A Carcassonne, ce qui est certain est que l’équipe municipale en place excelle dans la pratique de la « politique du coucou ».

...et préfabriqué

…et préfabriqué

INVESTITURE

NOEL2011_006 - Copie

 

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse concernant le dépot du dossier de demande d’investiture, auprès de l’UMP.

Isabelle CHESA, Présidente de l’association « Ambition Carcassonne 2014 communique

Monsieur Emmanuel Bresson, Président Départemental de l’UMP, a rendu  public, par voie de presse, son soutien à ma candidature pour l’ élection  municipale de 2014.

Messieurs François Fresquet, chargé de mission, Arnaud Albarel et Laurent Télèse, ainsi que les membres du comité de la 1iere circonscription UMP de l’Aude , ont voté , à l’unanimité, une motion par laquelle ils apportent leur soutien à la Présidente de l’association « ambition Carcassonne 2014 » et expriment le souhait que je dépose une demande d’investiture auprès de la Commission Nationale des Investitures, qui choisit ses candidats dans les villes de plus de 30 000 habitants.

Monsieur Edouard Jordan, responsable des Jeunes Populaires de Carcassonne, ainsi que les membres de son mouvement, et Franck Miro, responsable départemental, qui ont démontré par le passé leur sens des responsabilités , leur capacité de travail et  d’investissement , apportent un soutien sans faille et officiel à mon acte de candidature.

Je remercie tous ces cadres dirigeants, qui ont choisi une logique d’intérêt communal, les nombreux militants et sympathisants qui se joignent à eux, d’avoir fait ce choix.

Dans ce contexte, j’ai décidé de transmettre au Comité de Circonscription et au Président Départemental ,ma demande officielle d’investiture.

Il appartiendra à la Commission Nationale des Investitures de prendre ses responsabilités et de désigner la personne la mieux à même de porter un projet cohérent pour gagner l’élection municipale.

Ma candidature se veut une candidature de rassemblement, susceptible de fédérer toutes les bonnes volontés, par delà les clivages politiques.

C’est à toutes celles et à tous ceux qui ont Carcassonne au cœur qu’elle s’adresse. Toutes celles et tous ceux qui veulent voir se concrétiser un espoir pour leur Ville.

D’ores et déjà, je leur lance un appel amical pour qu’ils prennent toute leur place dans ce rassemblement.

 

LE TEMPS NE FAIT RIEN A L’AFFAIRE….

 

photo la dépêche du midi (Roger Garcia)

photo la dépêche du midi (Roger Garcia)

A la suite de la parution, en début de semaine, dans les journaux locaux de l’interview de l’adjoint aux sports de la ville de Carcassonne, j’ai fait passer, aux trois rédactions de la presse locale, le communiqué ci dessous qui n’a pas été publié.

Ce communiqué me rend responsable de l’état de la charpente de la piscine de Grazaille…

Isabelle CHESA présidente de l’association « Ambition Carcassonne 2014 » communique

A la lecture de la presse de mardi matin où l’adjoint au sport de la ville de Carcassonne me rend responsable de l’état de la toiture de la piscine de Grazaille, la première chose qui m’est venue a l’esprit, c’est cette chanson de Georges Brassens intitulée: « Le temps ne fait rien à l’affaire ».

Chacun pourra s’il le désire en tapant ce titre sur Google, retrouver sur « You tube »  cette chanson dont les paroles correspondent parfaitement à ce pitoyable procès d’intention.

Au cours de mes différentes délégations à la mairie, je me suis occupée successivement de la politique de la ville et des quartiers sensibles , puis des espaces verts, de l’environnement et de la propreté, ensuite de l’urbanisme et enfin des associations, des quartiers, et des hameaux.

J’ai rempli ses missions sans spectacle sans esbroufe, en travaillant beaucoup et dans le seul souci non de me faire de la publicité, mais dans l’intérêt des habitants de notre ville.

A ma connaissance, et dans aucune Mairie, l’adjoint à l’urbanisme n’a pour mission de s’occuper de l’état des bâtiments communaux en général, et des bâtiments sportifs en particuliers.

Sauf peut être dans l’actuelle municipalité qui ne brille pas forcément, et c’est de notoriété publique, par son efficacité , son organisation et sa cohérence

Alors il semble que la peur de perdre fasse dire n’importe quoi à notre adjoint au sport qui m’a désignée comme bouc émissaire bien maladroitement, puisqu’il sait pertinemment que cet  état de fait ne me concerne nullement.

Je voudrais lui rappeler plusieurs choses; en premier lieu qu’il est en place depuis plus de trois ans dans sa délégation et que s’il avait fait son boulot le problème aurait été soulevé depuis bien longtemps; que prendre la place d’une équipe municipale sortante, c’est embrasser les bonnes comme les mauvaises choses, et pour ma part je crains, en vous  succédant, de  trouver plus de problèmes que de solutions.

Mon cher Christophe , nous sommes de la même génération, nous nous connaissons depuis longtemps l’un et l’autre, ça ne t’ autorise pas à dire n’importe quoi  et à raconter des balivernes.

Mais aujourd’hui dans cette équipe municipale qui agit sans pilote, on a beau dire on a beau faire, « le temps ne fait rien à l’affaire… »